Le Lion de Belfort Exposé

Le Lion de Belfort
Exposé sur la sculpture du "Lion de Belfort" se demandant comment Bartholdi parvient, à travers sa sculpture, à exalter la gloire de toute une région et de tout un peuple.
№ 29340 | 2,295 mots | 1 source | 2013 | FR
Publié le févr. 16, 2013 in Arts , Histoire de l'Art
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le lion de Belfort est une sculpture monumentale, représentant un lion couché qui repose sur un piédestal. Il mesure 22m de long sur 11m de hauteur. Il a été conçu avec du Grès rouge des Vosges. Ce n'est pas une sculpture ronde et basse en 3 dimensions autour de laquelle on peut tourner, c'est un très haut relief fixé sur le rocher qui surplombe la ville et supporte la citadelle. Le piédestal est fait de la même matière que le lion, la roche est taillée derrière le monument pour que la sculpture se détache mieux de la paroi. Ce lion aux lignes sobres, simples exprime une formidable puissance. L'auteur de cette œuvre est Frédéric-Auguste Bartholdi, né à Colmar dans Le Haut-Rhin le 2 août 1834, il est issu d'une famille bourgeoise, protestante. Son père décède alors qu'il n'avait que 2 ans, sa mère décide de partir à Paris. Le jeune artiste suit des études au lycée Louis Legrand, mais il préfère le dessin et ses résultats scolaires sont assez médiocres.

I) L'historique de l'œuvre
II) La construction de l'œuvre monumentale
III) La naissance d'un mythe

Extrait du document:

En juillet 1870 la France entre en guerre contre la Prusse. Le patriotisme de Frédéric Bartholdi le conduit à s'engager dans le conflit, il participe à l'organisation de la défense de Colmar puis devient aide de camp de Garibaldi. Bartholdi est également ébranlé par le siège de Belfort, et par la défense héroïque dirigée par le jeune Commandant Aristide Denfert-Rochereau nommé commandant de la place forte de Belfort. La population va lutter héroïquement pendant 103 jours face aux assaillants bien plus nombreux, et très bien équipés. Elle est soumise à un déluge de feu qui va durer 73 jours, et causer des destructions considérables.
  • Commentaire portant sur la douzième fable du livre X de La Fontaine qui nous montre qu'en définitive le sentiment universel du malheur qui nous frappe n'a pas d'équivalent.
    № 12190 | 1,165 mots | 0 sources | 2006 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Fiche de lecture portant sur l'ouvrage de Yves Lion qui expose, lors d'une conférence, quelques réflexions issues de sa pratique des «projets parisiens».
    № 12211 | 1,420 mots | 0 sources | 2007 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Réflexion sur le film « The Very Black Show », de Spike Lee se demandant si "le Noir" reste ce personnage drôle et stupide dans l'imaginaire collectif blanc américain.
    № 26180 | 2,290 mots | 0 sources | 2011 | FR | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires