Le « modèle européen » s'exporte-t-il ? Exposé by spycrow

Le « modèle européen » s'exporte-t-il ?
Exposé se demandant dans quelle mesure le modèle européen d'intégration régionale peut et parvient à s'exporter ainsi qu'à s'affirmer comme référence.
№ 28479 | 3,235 mots | 6 sources | 2011 | FR
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La régionalisation est le processus d'intégration d'États groupés au sein d'une même zone géographique : il s'agit d'un choix stratégique de s'intégrer dans un espace familier d'appartenance, contenant une part volontaire d'abandon de souveraineté. La régionalisation contient trois innovations principales : tout d'abord elle brouille les délimitations de l'espace mondial en en faisant un espace multipolaire et pluri-territorial, par conséquent elle met aussi en cause l'identité en confrontant espace national et espace régional, et enfin elle induit la création d'une communauté politique qu'il faut rendre démocratique en la dotant d'institutions de gouvernement et de délibération.
Ce processus a donc la double caractéristique d'enrichir et de complexifier l'espace mondial qui en 1945 était encore l'héritier du système westphalien mis en place en 1648. La distinction actuelle entre « régionalisme classique » et « régionalisme ouvert » accroit encore cette complexification.

I- Le modèle européen s'exporte difficilement…
II- … mais conserve des potentialités de rayonnement et d'expansion

Extrait du document:

Le modèle européen est né du projet de mise en commun de ressources afin d'éviter tensions et guerres interétatiques, telle était l'idée véhiculée par Jean Monnet et Robert Schuman à l'aube des années 1950. Le traité de Paris du 18 avril 1951 mettant en place la CECA (Communauté Européenne du Charbon et de l'Acier) a pour but le règlement des rapports franco-allemands en mettant en commun les ressources métallurgiques et minières des deux pays, bases de l'arsenal militaire, sous la surveillance d'une Haute-Autorité commune, supranationale et indépendante.

Commentaires