"Le monde comme volonté et comme représentation" de Schopenhauer Exposé

"Le monde comme volonté et comme représentation" de Schopenhauer
Exposé qui tente d'élucider le sens du monde à travers l'oeuvre d'Arthur Shopenhauer.
№ 8123 | 5,215 mots | 0 sources | 2006
Publié le sept. 23, 2008 in Littérature , Philosophie
12,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'intuition centrale de sa philosophie est en effet celle du monde qui se donne à notre conscience de deux points de vue différents et même opposés : le monde comme volonté et comme représentation. Ces points de vue opposés ne sont pas symétriques, car l'essence du monde est volonté. La Volonté est le principe de la philosophie de Schopenhauer. Considérer les choses sous l'aspect de la Volonté, c'est en saisir la nature intime, l'essence véritable, alors que le point de vue de la représentation nous laisse du côté de l'apparence. Le point de vue de la représentation est donc subordonné à celui de la Volonté.

I – « Le monde est ma représentation »
1. Les conditions de la représentation
2. Les représentations abstraites

II – Le monde comme volonté
1. Les raisons du divorce entre la représentation et l'essence de la réalité
2. Caractérisation de la volonté
3. Le corps comme lieu d'une expérience métaphysique, celle de ma volonté
4. L'analogie
5. Que veut la Volonté ?

Extrait du document:

La représentation fait surgir deux moitiés complémentaires et corrélatives, le sujet et l'objet : elle implique l'objet placé en face d'un sujet, distinct mais inséparable de ce sujet et de ses modes d'appréhension. Schopenhauer montre qu'il n'y a pas d'objet sans sujet ni de sujet sans objet. Ces deux pôles du monde de la représentation ne prennent leur réalité et leur sens que l'un par l'autre. La disparition de l'un anéantit l'autre ; chacun est inintelligible sans l'autre. Le sujet est ce qui connaît sans être connu, et nous le rencontrons en nous-mêmes lorsque nous connaissons.

Commentaires