Le pain : facteurs de diversité et conséquences nutritionnelles Exposé by ptitcel

Le pain : facteurs de diversité et conséquences nutritionnelles
Exposé sur le pain qui analyse comment est née, et se développe encore, une large offre pour cet aliment, et quelles en sont les caractéristiques, notamment sur le plan nutritionnel.
№ 8369 | 2,345 mots | 3 sources | 2007
Publié le oct. 15, 2008 in Commerce , Médecine et Santé , Nutrition , Consommation , Marketing
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Depuis une dizaine d'années, le pain connaît un regain d'intérêt général. Il suffit d'aller dans une boulangerie ou une grande surface pour se rendre compte de l'importance, ne serait-ce qu'en termes d'espace linéaire, que l'on accorde au pain. Les nutritionnistes et diététiciens sont également d'avis pour parler du pain comme d'un aliment sain, consommé dans le cadre d'une alimentation équilibrée.

I- Le facteur primaire : le choix de la farine
A. La plus utilisée en boulangerie : la farine de blé
B. Les autres farines
C. Comparatif nutritionnel simplifié des farines

II- Le facteur secondaire : le choix du mode de levée
A. Nature de micro-organismes
B. Conséquences organoleptiques et nutritionnelles

III- Le facteur marketing : évolution du pain et produits alimentaires intermédiaires (PAI) de la filière boulangère
A. Au rayon boulangerie industrielle, pains emballés
B. Le pain comme « aliment-santé »
C. Le retour aux valeurs sûres ou « rétro-innovations »

IV- La distribution du pain



Extrait du document:

Il existe des farines issues de céréales telles que l'orge, le maïs, le seigle…et d'autres farines comme la farine de blé noir ou sarrasin, de châtaigne, de noix…Il est ainsi créé de nombreux pains à base de ces farines, mais du fait de leur absence de gluten et de ses propriétés évoquées précédemment, elles sont peu panifiables et seront donc souvent utilisées en complément de farine de blé. Elles sont ainsi secondaires et substituent dans la recette boulangère, une partie de la farine de blé. Il en est de même pour le pain de campagne qui est un mélange de farines de blé et de sarrasin ou du pain de seigle qui lui est un mélange de farine de seigle avec au plus 35% de farine de blé. Toutefois il faut le différencier du pain au seigle, dont la proportion de farine de seigle doit être supérieure de 10% à la farine de blé.

Commentaires