Le réchauffement climatique n’existe pas Exposé by Clement B

Le réchauffement climatique n’existe pas
Exposé qui traite des différents réseaux qui nient l'importance du réchauffement climatique et de leurs actions.
№ 6638 | 1,050 mots | 0 sources | 2007
Publié le juin 23, 2008 in Sciences de l'Environnement , Sciences Politiques , Ecologie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le GIEC (groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat) a conclu que « les effets de serre provoquent un réchauffement planétaire dangereux estimé à 1 à 3,5°C à l’horizon 2010 ». Le lobby niant l’importance du réchauffement climatique dispose d’une influence grandissante. Quels sont ses réseaux ? Quelle est son action par rapport aux grandes conférences internationales, et par rapport au GIEC ?
Bref, faut-il y être sensible et contrer la « pensée unique », considérant que certains de leurs arguments scientifiques sont loin d’être infondés ?

1. La « critique libertaire »

2. Le lobby des sceptiques

3. L’opposition scientifique

Extrait du document:

Le GIEC a conclu de longue date que « le réchauffement climatique est sans équivoque ».
- La « critique libertaire », c’est lutter contre la pensée unique, qui aujourd’hui veut que le Réchauffement Climatique soit un fait incontestable.
La « critique libertaire » traduit aussi le refus d’obéir aux allégations quotidiennes qui veulent limiter la liberté humaine en imposant un changement radical des comportements, à cause du changement climatique. La « critique libertaire » gagne beaucoup de crédit auprès de gens qui pensent, à l’instar de Karl Popper, que toutes les théories sont des hypothèses et donc toutes peuvent être démontées. On ne peut pas affirmer un fait de façon aussi absolue.
« Au nom de l’urgence de l’inéluctabilité d’une fin de monde lointaine, on se permet de prendre en otage sans conditions les âmes, les hommes, les stratégies politiques, les investissements économiques. »

Commentaires