Le système éducatif français Exposé by ju5587

Le système éducatif français
Exposé qui présente un résumé de l’organisation administrative dont dépendent les professeurs des écoles, mais aussi quelques caractéristiques rattachées à ce métier.
№ 6336 | 4,620 mots | 0 sources | 2007
Publié le juin 15, 2008 in Sciences de l'Education
12,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

En France, il est possible, mais non obligatoire, de scolariser gratuitement ses enfants dès l’âge de 2 ans dans une école maternelle. Cependant, la scolarité devient obligatoire, tout en restant gratuite, de 6 à 16 ans ; ce qui correspond à l’école élémentaire et au collège. Puisque les élèves terminent leur dernière année de collège à 15 ans, sauf redoublement, ils doivent, en théorie, suivre encore une année d’enseignement dans un établissement secondaire comme le lycée général et technologique ou le lycée professionnel.

I. L’organisation administrative du système éducatif

II. Les valeurs présidant au système éducatif
1. L’obligation scolaire
2. La gratuité
3. La laicité
4. Le code de l'éducation

III. L'enseignement primaire
1. Son fonctionnement
2. Ses acteurs
3. Son organisation pédagodique
4. Organisation du temps scolaire
5. L’évaluation des connaissances et des compétences des élèves

VI. Le professeur des écoles
1. Les droits, les devoirs et les garanties
2. L'évaluation
3. Les autres voies accessibles de l'éducation nationale

Extrait du document:

La décentralisation des pouvoirs et des responsabilités s’établit tant dans la gestion des différents établissements du premier et du second degré que dans les institutions chargées de leurs inspections respectives.
Financièrement, l’État rémunère les personnels enseignants, d’éducation et d’orientation. Mais ce sont les collectivités territoriales qui ont désormais la charge des investissements et du fonctionnement des établissements scolaires comme on a pu le voir dans l’organigramme. Les régions contribuent également au financement des universités, particulièrement des gros investissements, conjointement avec l’État. Le financement des apprentissages est assuré par la taxe d’apprentissage versée par les entreprises, par l’État et par les conseils généraux, donc les départements.

Commentaires