Les compétences économiques dans la réforme des collectivités territoriales Exposé

Les compétences économiques dans la réforme des collectivités territoriales
Exposé qui s'intéresse à l'historique des compétences économiques des collectivités territoriales et à leur devenir selon les réformes engagées sous la Présidence Sarkosy.
№ 20049 | 7,055 mots | 0 sources | 2010
Publié le sept. 20, 2010 in Sciences Politiques
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

« La France a besoin d'un pouvoir décentralisé pour ne pas se défaire » : cette petite phrase prononcée par l'ancien président François Mitterrand lors du conseil des ministres du 15 juillet 1981 illustre la philosophie que l'on retrouve derrière l'œuvre de décentralisation engagée en France depuis les années 1980 : donner plus d'autonomie et de responsabilités aux collectivités territoriales afin d'engager le pays dans un processus de modernisation de la gestion publique pour en améliorer les résultats. En effet dans les années 1970-80, la France, plongée en pleine crise économique connaît un regain de critiques envers l'état jugé sclérosé et inapte à répondre aux besoins de sa population. La centralisation, reliquat de notre Ancien Régime, ne semble plus adaptée aux exigences de la modernité et c'est dans ce contexte donc va s'engager l'acte I de la décentralisation où l'on va donner de nouvelles compétences aux collectivités et favoriser le développement d'initiatives locales en les faisant bénéficier d'une autonomie de gestion.

I/ Etat des lieux : les compétences en matière économique des collectivités territoriales avant 2009
II/ La réforme en projet : quels bouleversements

Extrait du document:

Le projet de suppression de la taxe professionnelle fera perdre aux départements la liberté de lever l'impôt, les conseils généraux devront tailler lourdement dans les dépenses et supprimer des services aux publics.
Il reproche au président de vouloir en fait s'assurer un surcroît de concentration des pouvoirs au niveau de l'état dont il a pourtant sinistré les finances par ses politiques budgétaires irresponsables.

Commentaires