Les conséquences du réchauffement climatique Exposé

Les conséquences du réchauffement climatique
Exposé qui présente les conséquences premières et les plus évidentes du changement climatique, à court, moyen et long terme.
№ 9778 | 2,550 mots | 0 sources | 2007
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le changement climatique appelé aussi « global change », est associé, dans les médias et dans la majorité de la communauté scientifique, à deux choses : l'augmentation de la teneur en gaz à effets de serre dans l'atmosphère (augmentation accélérée sur ces 50 dernières années) et l'agrandissement du trou dans la couche d'ozone qui permet alors le passage de tous les rayons solaires. Les deux phénomènes combinés accentueraient et accélèreraient le réchauffement de la planète, de 0,6 à 2° C entre 1990 et 2050 (selon les sources).

1. Les conséquences des modifications de l'océan : Elévation du niveau marin de 1,5 cm par an, réchauffement des eaux tropicales de 0,04°C par an

2. Les conséquences de la modification des précipitations (quantité, fréquence, lieu de chute) et de l'augmentation des températures de l'air (+ 0,06°C par an)

3. L'augmentation, en intensité et en fréquence, des évènements climatiques violents (tempêtes, cyclones tropicaux…)

Extrait du document:

Les conséquences du changement climatique sont nombreuses et leurs effets indirects se multiplient presque de façon exponentielle. Les trois principales parties évoquées sont les trois effets les plus probables, selon la majorité des scientifiques, du réchauffement. Mais beaucoup d'autres suppositions ont été faites, notamment à propos de la tectonique des plaques (qui pourrait accélérer son mouvement)… L'information étant foisonnante sur le sujet, il est difficile de trier les croyances et les probabilités scientifiques.
Ce qui est établi, c'est que la zone intertropicale a la particularité « naturelle » de fabriquer et de retenir plus de chaleur que le reste de la planète. Les conséquences en terme d'augmentation de la température seront moins perceptibles à court terme dans la zone intertropicale ( en opposition aux pôles qui ressentent vite les effets d'un réchauffement) A long terme, ces conséquences sont par contre très mal connues… Qui sait si le corail va survivre dans des eaux très chaudes ou s'il va mourir ? Qui connaît les vitesses d'adaptation des végétaux ? On peut penser que la répartition géographique et dans le temps des pluies sera la plus influente en terme de conséquences environnementales, avec l'augmentation des cyclones. La remontée du niveau marin étant à relativiser en fonction des mesures disponibles et des phénomènes de glacio isostasie.

Commentaires