Les femmes et les corporations en France à l'époque moderne Exposé

Les femmes et les corporations en France à l'époque moderne
Exposé qui tente de répondre à la question :"en quoi l'intégration de la femme dans les corporations est-elle une réalité mitigée ?"
№ 14619 | 5,625 mots | 0 sources | 2010
Publié le avr. 07, 2010 in Histoire , Sociologie , Questions Sociales
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'histoire du travail des femmes est une histoire qui nous est, encore aujourd'hui, grandement méconnue. Une ignorance due à l'absence de sources les concernant, mais aussi à l'obligation de connaître les femmes à travers les hommes et leurs écrits, et les quelques actes officiels qui les intègrent. Pour approcher cette histoire il faut donc se référer à des sciences humaines voisines, tel que la sociologie ou encore la psychologie. Cette tâche devient encore plus délicate lorsque la recherche d'information devient plus précise et les sources sur les femmes et les corporations en France à l'époque moderne (du XVIème au XVIIIème siècle) sont encore plus maigres, le plus gros travail ayant était réalisé par Natalie Zemon Davis, sur les femmes dans les corporations à Lyon au XVIème siècle.

1. L'entrée des femmes dans les corporations
2. Une intégration formelle difficile
3. Les femmes comme pilier de la corporation

Extrait du document:

La présence des femmes dans les corporations est essentiellement le fait de l'hérédité. En effet, la possibilité pour les filles d'exercer dans la corporation de leur père est un cas plus que fréquent. Cependant, cette hérédité est très variable selon la région d'appartenance : à Rouen par exemple, elle est très présente, et cela jusqu'au XVIIIème siècle, alors qu'elle relève de l'exceptionnel à Paris, et n'est attesté que pour la corporation des peintres, sculpteurs, et graveurs. Lorsqu'elle existe ailleurs, elle apparaît comme une dérogation, comme pour la communauté des libraires de Paris, où ce fut souvent le cas.

Commentaires