Les jouets, produits mondialisés Exposé

Les jouets, produits mondialisés
Exposé qui explique en quoi les jouets, notamment les jouets électroniques, gagnent du terrain parmi les produits mondialisés.
№ 30562 | 2,765 mots | 16 sources | 2014 | FR
Publié le mars 27, 2014 in Commerce , Économie , Géographie
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le marché mondial du jouet représente environ 84 milliards de dollars en 2011, et ce hors jeux-vidéos. Ce marché n'a cessé d'augmenter ces dernières années. Il s'agit donc d'une industrie majeure de la mondialisation. En effet, ce marché multiplie les flux, que ce soit de communication ou de circulation, puisqu'il fait intervenir des territoires de production et de conception. De plus, les Firmes Transnationales détiennent le monopole de ce marché, au même titre que ceux de tous les produits mondialisés. Ce sont d'ailleurs les sociétés japonaises qui dominent le top 10 mondial, tel que Sony ou Nintendo, grâce au développement des consoles de jeux électroniques.

1. En quoi peut-on dire que les jouets sont bien des produits mondialisés ?
2. Quels sont les défis actuels et quelles solutions ?

Extrait du document:

Par exemple, le français Smoby a ainsi consacré 600 000 euros en 1993 au parrainage de l'émission « Le Juste Prix» sur TF1. Cependant, ce n'est qu'une goutte d'eau par rapport au budget publicitaire de Hasbro en France, qui dépasse 22 millions d'euros (dont 95 % à la télévision) ou à celui de Mattel, qui atteint les 15 millions (dont 90 % en spots télévisés). Une telle boulimie publicitaire impose une assise financière de plus en plus vaste, ce qui entraîne une concentration croissante : Mattel, après avoir vainement tenté d'acheter Hasbro en 1996 pour plus de 4,8 milliards d'euros, a acquis le numéro trois américain, Tyco (voitures miniatures Matchbox), ainsi que Fisher Price. De son côté, Hasbro a racheté Playskool, Atari, Microprose et Kenner Parker.

Commentaires