Les littoraux européens Exposé by Athénais

Les littoraux européens
Exposé qui pose la question de savoir dans quelle mesure les multiples espaces littoraux constituent un enjeu capital pour l’Union européenne.
№ 7042 | 7,370 mots | 12 sources | 2007
Publié le juil. 06, 2008 in Géographie , Questions Européennes
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Au sein de la petite péninsule continentale aux concours déchiquetés qu’est l’Europe, les littoraux occupent une place privilégiée. On estime qu’avec l’élargissement de 2004, les littoraux de l’Union européenne, qui retiendront plus particulièrement notre attention dans ce dossier, s’étendent sur environ 68000 kilomètres.
Ligne de démarcation, mais aussi interface entre la terre et la mer, le milieu littoral a suscité d’innombrables mythes et légendes et a inspiré les artistes de tout le continent, de "La mer" de Debussy à "La baigneuse" de Picasso.
Si les littoraux jouent depuis toujours un rôle essentiel dans la vie des populations qui les occupent, il apparaît qu’au cours des deux derniers siècles, ils soient entrés dans une logique beaucoup plus complexe qui englobe l’ensemble du continent européen et tend aujourd’hui à s’étendre à tous les continents.

I/ Géographie physique des littoraux
A) Définition
B) Un espace en mutation : la dynamique littorale
C) Les différents milieux littoraux

II/ L’anthropisation des littoraux
A) L’exploitation des ressources littorales
B) Les activités portuaires
C) Le littoral : un espace touristique privilégié

III/ Des espaces fragiles et menacés
A) Des menaces croissantes
B) Des politiques de protection insuffisantes ?

IV/ Etudes de cas
A) La côte d’Azur, exemple d’un littoral touristique
B) Le littoral roumain entre développement et protection

Extrait du document:

Le mot « littoral », issu du latin litus, litoris, n’est apparu en France qu’au XVIIIème siècle, succédant au « bord » ou au « rivage » de la mer, en usage auparavant. Le mot « côte » pour sa part, longtemps employé de manière concurrente, fait désormais plus partie du vocabulaire des estivants que des géographes.
Le littoral donc, est avant tout perçu comme une ligne de rupture, -ou de contact, c’est selon- le long de laquelle la terre fait place à la mer, et inversement. Pourtant, cette ligne n’est pas vraiment stable, de nombreux facteurs pouvant la modifier, à court terme -par l’action des marées- comme à long terme -du fait de l’élévation du niveau de la mer, de la construction de polders. En outre, bien que généralement considéré comme une interface linéaire, le littoral possède aussi une épaisseur. L’analyse géographique parlera ainsi davantage d’ « aire » que de « ligne ».

Commentaires