« Monticello », Thomas Jefferson Exposé

« Monticello », Thomas Jefferson
Exposé sur la maison de Thomas Jefferson « Monticello » se demandant dans quelles mesures il est légitime d'affirmer que Thomas Jefferson avait de grandes compétences au niveau architectural.
№ 28904 | 2,760 mots | 3 sources | 2012 | FR
Publié le oct. 22, 2012 in Architecture , Arts , Histoire de l'Art
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans les premières années de l'indépendance des États-Unis, le pays subit toujours l'influence importante et décisive des styles et des courants artistiques anglais. Mais cependant, quelques voix vont tout de même s'élever, dont celle du président américain Thomas Jefferson. Celui-ci est né en 1743 à Shadwell, dans la plantation familiale du comté d'Albermale, Il était philosophe, inventeur, agronome et un brillant architecte. Après avoir siégé à la chambre des bourgeois de Virginie de 1769 à 1775, il est appelé à participer au congrès continental où il est chargé de proposer et de rédiger la déclaration d'indépendance. Il devient gouverneur de l'État de Virginie en 1779, puis il est élu vice-président en 1796 et accède à la présidence en 1800 jusqu'en 1808 (il cumulera en effet deux mandats consécutifs). Il est connu pour sa pensée plutôt «physiocratique», c'est à dire qu'il pensait que l'économie d'un État ne pouvait se faire sans le travail agricole. Alors qu'on le connait donc surtout pour sa participation à la rédaction de la déclaration d'indépendance, on oublie souvent ses grandes compétences au niveau architectural. En effet, Jefferson avait un goût très prononcé pour l'architecture qu'on peut retrouver dans la construction de l'université de Charlottesville en Virginie mais aussi dans un édifice antérieur, sa demeure principale à Monticello. Il meurt en 1826 à Monticello en Virginie.

I. Identification de l'œuvre
II. Analyse formelle
III. Environnement urbain
IV. Place de l'édifice dans la production contemporaine

Extrait du document:

Cette résidence a donc été construite en deux phases : tout d'abord une première phase entre 1769 et 1782, puis une seconde située entre 1796 et 1809 dû au voyage entreprit par Jefferson en Europe de 1785 à 1789. Durant son voyage, il put en effet faire des croquis et prendre pour modèle de nombreux édifices inspirés de l'antiquité tels que la villa Rotonde d'Andrea Palladio (1508-1580) à Vicence (1566-1571) ou encore certains édifices situés dans le sud de la France ou dans la capitale. En effet, Jefferson est resté cinq ans dans la ville de Paris où il a pu admirer entres autres l'architecture de l'hôtel de Salm et il s'en est inspiré pour sa demeure de Monticello.
  • Commentaire du chapitre « De la religion », issu de l'ouvrage « Le Léviathan », de Thomas Hobbes se demandant comment, à partir d'une définition anthropologique de la religion, Hobbes pense l'articulation de celle-ci au politique.
    № 23944 | 3,005 mots | 0 sources | 2011 | détails
    8,95 $US
    Ajouter au panier
  • Exposé de littérature autour de l'ouvrage "L'utopie" de More, dans lequel il explicite sa vision de la cité idéale.
    № 2655 | 970 mots | 5 sources | 2008 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Fiche de lecture de l'ouvrage « L'invention du journalisme en France : Naissance de la presse moderne à la fin du XIXe siècle », de Ferenczi montrant comment est née la presse moderne en France et comment s'est construit le personnage du journaliste.
    № 19385 | 3,775 mots | 0 sources | 2010 | détails
    10,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires