Nicolas Sarkozy et la télévision Exposé by Kaeso

Nicolas Sarkozy et la télévision
Exposé sur la relation entre le candidat et président Nicolas Sarkozy et les médias. (pdf)
№ 28089 | 4,640 mots | 5 sources | 2012 | FR
Publié le mars 15, 2012 in Communication , Histoire , Sciences Politiques , Médias
12,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La télévision : objet technique, familier, commun, banal, omniprésent.
Les Français passent en moyenne 3h30 par jour et par personne devant elle, elle fait parti de notre quotidien. Longtemps objet de monopole de l'Etat, jusqu'à l'ouverture des années 1980 et la privatisation de TF1 en 1986, elle se divise aujourd'hui entre service public chaines privées. La télévision sort en quelque sorte de la « télé », se regarde désormais sur le net. La télévision c'est un canal de transmission, un moyen de diffusion, un média.
En cela, elle permet de toucher les masses, de diffuser l'information, de diffuser une
information. Considérée un temps comme instrument de formation et! de contrôle de
l'opinion (avant les études Katz et Lazarsfeld sur les intermédiaires), elle est à rattacher
aussi aux effets d'«agenda setting». Bref la télévision n'est pas neutre.

1. « Le pouvoir médiatique » d'un « téléprésident »
2. Les hommes et la télévisions : copinage, tensions et conflits d'intérêts.
3. « Une réforme historique »

Extrait du document:

Comme l'explique Denis Muzet, ce qui donne à Nicolas Sarkozy cette qualité de « téléprésident » et caractérise sa relation à la télévision par rapport à ses prédécesseurs, ce n'est pas juste une question de quantité. La vraie nouveauté, c'est que Nicolas Sarkozy a su choisir un mode de communication en phase avec la télévision actuelle. Il n'est pas le premier homme politique à avoir compris l'importance de ce média, même si son rapport à elle est ancien, mais sont rapport à lui est néanmoins très différent : ses prédécesseurs la domestiquaient, lui veut construire la réalité à l'image qu'en donne la télévision.

Commentaires