Origine et naissance du Parti Communiste Chinois (PCC) Exposé

Origine et naissance du Parti Communiste Chinois (PCC)
Exposé se demandant comment le Parti Communiste Chinois s'est distingué de la Russie bolchévique dans l'expansion de son mouvement.
№ 23531 | 2,570 mots | 3 sources | 2008
Publié le mars 31, 2011 in Histoire , Relations Internationales , Sciences Politiques
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Fondée en 1898, l'université de Pékin (Beida) s'avère devenir au cours des années 1910 l'embryon du centre dynamique de l'intelligentsia bourgeoise et communiste en Chine. Le conservateur de la bibliothèque, Li Da Zhao, (1889-1927) sensible à la Révolution Russe d'octobre 1917 et le recteur de l'établissement Cai Yuan Pei (1868-1940) ouvert aux idées dites de la « nouvelle culture » communiste, sont les figures majeures de l'université. Cette dernière ne forme non plus des mandarins comme à l'ère impériale mais des intellectuels calqués sur le modèle occidental, tels Chen Du Xiu (1879-1942) ou encore Hu Shi (1891-1962), futurs chefs de file du mouvement du 4 mai 1919. Cette ébullition intellectuelle conjuguée à un contexte favorable amène à la création du Parti Communiste Chinois (PCC) deux ans plus tard et entraîne, au cours de ses années d'existence, l'apparition de différentes phases distinctes jalonnant l'Histoire du Parti et sa progressive expansion en Chine. De par sa rivalité et son alliance avec le Guomindang de Sun Yat-Sen (1866-1925), plus influent et puissant dans les années 20, le Parti Communiste Chinois s'efforce de prendre le dessus dans le paysage anarchique post-impériale de la Chine, décimée par des instabilités politiques intérieures et extérieures illustrées par le phénomène du warlordisme et par la pression coloniale engendrée par la guerre contre le Japon et les guerres de l'opium qui entretiennent un nationalisme virulent.

I Les origines du P.C.C
II La naissance du P.C.C ; première phase conforme à la norme soviétique
III L'affirmation du P.C.C : la phase paysanne

Extrait du document:

Le groupe de Shanghai se réclamant du communisme est en fait constitué de marxistes, d'anarchistes, d'intellectuels de gauche du GMD, de socialistes révolutionnaires. Dans le but de restituer à ce groupe son idéologie première, les chefs publient une revue théorique, le Gongchandang (le parti communiste) dès novembre 1920. Ils expriment la volonté du groupe de se relier à la révolution soviétique, entrainant ainsi, une polémique avec les anarchistes. De nombreuses traductions de textes russes sont divulguées.

Commentaires