Pablo Picasso : un monde sans Dieu Exposé

Pablo Picasso : un monde sans Dieu
Exposé qui cherche à expliquer que Picasso, à travers ses œuvres, est le représentant typique de l'homme pour qui Dieu est mort. (pdf)
№ 30757 | 1,590 mots | 17 sources | 2014 | FR
Publié le juin 30, 2014 in Arts Plastiques / Dessin , Arts
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'indiscutable emprise qu'a exercée Picasso dans le domaine de la peinture, ce long règne de plus de cinquante années qui couvre toute la première moitié du XXe siècle et continue, aujourd'hui encore, à affirmer son pouvoir a, paradoxalement, contribué à rabaisser sa stature et à amenuiser sa vraie leçon.
Tyran de l'art, fascinant et courbant les uns, révoltant les autres, pour tous obsessionnel, il a pu paraître ne régir, comme un maître à écouter ou à exorciser, que ceux dont la main tenait un pinceau. Et son royaume s'est ainsi vu ramené aux frontières d'une pratique, sans doute fort respectable et qu'il a plus que personne contribué à valoriser, mais qui n'en demeure pas moins spécifique et limitée : le très ancien art de peindre.

1. La « chose mentale »
2. Un monde sans Dieu
3. Le refus
4. Le possible

Extrait du document:

Il est inutile d'insister sur ce caractère de rupture que présente l'oeuvre de Picasso et qui, redisons-le, en toute « période » est sa constante. De la révolte sociale qu'on discerne sans peine dans la période bleue, par la révolte de 1907 contre les principes mêmes de l'art de peindre affirmés dans Les Demoiselles d'Avignon, jusqu'à la mise en question des signes fallacieux que semble nous faire le réel — aussi bien que l'art, qu'on se souvienne de ses « copies » —, jusqu'au refus du non-être qu'on lit dans l'érotisme de ses dernières oeuvres, il mène, avec un acharnement inlassable, « la lutte à mort contre les apparences ». L'expression est d'Éluard, dans un poème qui n'a sans doute rien à voir avec la peinture et Picasso, mais qui témoigne excellemment du lien, qu'il soit de compagnon à compagnon ou de maître à compagnon, qui unit Picasso à la poésie de notre époque. « Picasso, bon maître de la liberté », dit encore Eluard.
  • Exposé analysant le tableau "Guernica" de Pablo Picasso, hommage aux victimes la guerre civile d'Espagne de 1936.
    № 29581 | 1,270 mots | 0 sources | 2013 | FR | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Analyse de l'œuvre "Le nu-couché" dans laquelle Picasso reprend un thème classique en y introduisant sa touche de modernité.
    № 1701 | 880 mots | 2 sources | 2007 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Lecture d'image de l'oeuvre de Picasso "Tête de femme" produite en 1957 et qui est un projet de sculpture monumentale.
    № 15355 | 845 mots | 0 sources | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires