Peut-on parler d'une politique européenne de la ville ? Exposé by alice2390

Peut-on parler d'une politique européenne de la ville ?
Exposé qui analyse les enjeux de la politique mise en place en Europe dans les villes.
№ 11511 | 1,540 mots | 0 sources | 2009
Publié le juin 10, 2009 in Relations Internationales , Questions Européennes
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'Union Européenne que nous connaissons est avant tout un territoire peuplé par un demi-million de citoyens dont plus de 70% sont des citadins. Il semble donc pertinent de se demander quelle est l'approche communautaire vis-à-vis de ces zones urbaines et de la gestion des villes. Existe-t-il une vision européenne de comment les villes doivent êtres gérées et organisées ? Existe-t-il une politique européenne de la ville et si c'est le cas quels sont les enjeux de cette politique ?

1.Une absence de jure d'une politique européenne de la ville
a. « La ville » pas une activité de l'Union Européenne en soi
b. Une sous - représentation des collectivités territoriales au niveau de l'Union

2.Une existence de facto d'une politique européenne de la ville
a. Des solutions urbaines aux problèmes communautaires
b. Peu à peu, des solutions communautaires aux problèmes urbains

Extrait du document:

S'il apparaît comme clair qu'aux problèmes communautaires se trouve des réponses locales, mise en place à l'échelle des villes, on constate également depuis quelques années que l'Union Européenne tente d'apporter des réponses communautaires aux problèmes urbains.
Depuis 1994 il existe un programme européen intitulé Programme URBAN, qui se développe sur des périodes de 6 ans. Le programme URBAN I a donc été mis en place de 94 à 2000 et le programme URBAN II de 2000 à 2006. Son but était de favoriser le développement urbain en garantissant les améliorations sociales que cela implique. En France le réseau URBAN était composé de 9 zones urbaines à savoir : Bastia, Bordeaux, Clichy-Sous-Bois/Montfermeil, Grenoble, Grigny/Viry-Châtillon, Le Mantois, Les Mureaux/Val de Seine, Strasbourg et Le Havre. En effet ces sites avaient en commun des taux de chômage élevés et des problèmes structurels de reconversion économique et sociale. De nombreuses politiques ont été menées dans le cadre de ce programme notamment des politiques de soutien à l'investissement des PME ce qui aurait permis sur la période 2000-200- la création d'environ 600 000 emplois.

Commentaires