Presse et enquêtes ouvrières dans les années 1840 Exposé

Presse et enquêtes ouvrières dans les années 1840
Exposé qui présente les deux missions principales de l'enquête ouvrière en 1840.
№ 10327 | 2,855 mots | 4 sources | 2008
Publié le mars 01, 2009 in Histoire , Médias , Questions Sociales
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'avènement de la Monarchie de Juillet en août 1830 ouvre une nouvelle étape dans l'histoire de l'économie française mais aussi, une voix vers le libéralisme concernant la presse. Nouvelle étape par les débuts de l'industrialisation et la naissance de l'émancipation des classes laborieuses ; la situation économique et sociale des ouvriers est révélée et la question du paupérisme et ses solutions apparaissent comme essentiels. La presse ayant d'une certaine manière installée Louis Philippe Ier et le nouveau régime au pouvoir en préparant les conditions favorables à la révolution et les Trois Glorieuses est alors mises au premier plan et va s'emparer des questions qui partage l'opinion publique.

1. La presse, un moyen nouveau d'enquête
A) L'industrialisation au cœur de la question ouvrière
B) Les prémices de l'enquête ouvrière
C) L'enquête ouvrière : L'"Atelier" et le "Populaire"

2. L'ouvrier enquêteur et la question sociale
A) L'enquêteur, enquêté
B) Une méthodologie rigoureuse
C) La dénonciation de la misère

3. Les limites de l'enquête
A) Le courant de l'enquête
B) Une volonté de réformer…
C) …à l'impact limité

Extrait du document:

La révolution de Juillet révèle les difficultés que rencontre la classe ouvrière du fait de la mécanisation croissante de l'industrie qui plonge alors les ouvriers dans des conditions de travail difficile. La concentration industrielle a pour résultat le groupement de la population ouvrière et fait apparaître la misère en masse, comme un fléau, une détresse à laquelle le pouvoir ne répond pas. Les ouvriers, contaminé par le vice, abrutis, sont considérés comme une force menaçante qui doit être soumise. Eux-mêmes ne peuvent améliorer leurs conditions misérables, les quelques manifestations fortement réprimées ne suffisent pas a faire réagir le gouvernement mais « l'opinion publique et la presse gouvernementale ne pouvaient plus s'abstenir de reconnaître la situation misérable des travailleurs ». L'intention de la presse ouvrière appartient également aux ouvriers qui après avoir combattu pendant la révolution de 1830, souhaitent maintenir le rang qu'elle obtenu. C'est une prise de conscience de la part d'une petite élite ouvrière de sa condition.
C'est ainsi que pour aider au travail de la classe ouvrière, le moyen le plus efficace envisagée est celui de la publication de journaux, pour revendiquer, le rang qui lui revient dans l'Etat et pour diffuser l'esprit qui anime la classe.
  • Etude de cas cherchant à expliquer comment l'arrivée de la presse gratuite marque une rupture et fait évoluer la presse écrite.
    № 31390 | 4,585 mots | 0 sources | 2015 | FR | détails
    11,95 $US
    Ajouter au panier
  • Exposé sur la presse d'extrême-droite en France qui souligne l’évolution de cette presse jusqu’en 1945 et son influence sur la vie politique.
    № 7472 | 1,735 mots | 0 sources | 2008 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier
  • Exposé ayant trait aux grèves ouvrières de mai-juin 68 au regard desquelles la dimension politique de l'évènement trouve son acmé.
    № 19285 | 7,325 mots | 11 sources | 2010 | détails
    14,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires