Quel est le rôle de l'esprit dans une affection somatique ? Exposé by clemmb

Quel est le rôle de l'esprit dans une affection somatique ?
Exposé sur le rôle des processus psychologiques ou sociaux qui concernent l'esprit dans la genèse des maladies.
№ 29661 | 1,950 mots | 5 sources | 2013 | FR
Publié le mai 12, 2013 in Biologie , Médecine et Santé , Psychologie
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Platon a été l'un des premiers à séparer le corps et l'esprit, ce sont deux entités n'ayant aucun lien l'une avec l'autre, et l'esprit, selon lui, n'a aucun impact sur le fait d'être malade ou en bonne santé. Cette idée de séparation du corps et de l'esprit fut rejetée des années plus tard par Saint Thomas d'Aquin, pour qui ces deux aspects forment la totalité de la personne et ne sont pas séparés. Descartes, au XVII° siècle va plus loin, il confirme la pensée grecque selon laquelle le corps et l'esprit seraient séparés mais il poursuit en ajoutant qu'ils sont reliés par une glande du cerveau, la glande pinéale. Il ajoute que, contrairement aux animaux, lorsqu'on meure notre âme (esprit) quitte notre corps. Cette croyance a permis de nombreuses avancées médicales telles que la dissection qui fut ainsi accepté par l'église.

1. Le lien entre les émotions et le corps
2. Le symptôme somatomorphe

Extrait du document:

Le terme psychosomatique a été utilisé la première fois par le psychiatre autrichien Heinroth pour décrire l'influence des «passions» sur certaines pathologies telles que le cancer, l'épilepsie, la tuberculose... Au XX° siècle, on utilise ce terme pour définir la façon dont des facteurs psychiques peuvent déterminer des maladies organiques lésionnelles, c'est à dire des maladies dites psychosomatiques. La médecine psychosomatique étudie et explicite les relations évidentes entre psychisme et soma au sens large notamment dans des pathologies telles que la conversion hystérique, l'hypocondrie, des manifestations corporelles des émotions comme l'accélération du rythme cardiaque en cas de stress, des maladies fonctionnelles ne présentant pas de lésions organiques mais un trouble du fonctionnement des organes; dans un trouble fonctionnel, l'origine est psychologique; ou encore des plaintes physiques d'origine psychologique.

Commentaires