"Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street"de Tim Burton Exposé

"Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street"de Tim Burton
Exposé analysant le film musical de Tim Burton "Sweeney Todd : le diabolique barbier de Fleet Street" qui est la légende d‘un barbier meurtrier dont la complice faisait manger les victimes par le biais de tourtes.
№ 28681 | 1,125 mots | 0 sources | 2012 | FR
Publié le août 15, 2012 in Cinéma , Arts
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Analyse filmique du film de Tim Burton, explications et décryptage du film, analyse de son influence et courte biographie de Tim Burton.

Tim Burton avait jusqu'en 2008 toujours voulu adapter la comédie musicale britannique de Stephen Sondheim qu'il avait vue et adorée quelques années auparavant. Il s'est donc très largement inspiré de cette dernière, dont il a repris toute la musique et même le titre. C'est donc une œuvre d'inspiration par rapport à une comédie musicale et, plus précisément, par rapport à une légende. C'est la légende d‘un barbier meurtrier dont la complice faisait manger les victimes par le biais de tourtes. Le tournage a eu lieu à Londres, dans des studios reproduisant les quartiers sombres du Londres du XIXe siècle.

1. Biographie
2. Contexte
3. Description de l'œuvre
4. Portée et influence de l'œuvre
5. Regard personnel

Extrait du document:

Sweeney Todd est très peu coloré : l'unique couleur omniprésente est le rouge, celui du sang, mais qui volontairement est réalisé de façon très artificielle, d'un rouge carmin, qui jaillit à flots pour mettre mal à l'aise le spectateur. Le sang vient bien sûr des victimes de Sweeney Todd, et pourtant c'est ce même sang qui représente la vie : la vie de Sweeney, et la vie qu'il vole à ses victimes, il apporte donc la vie dans la mort. A part le rouge, le film n'est pas coloré : tout est fait de nuances de gris, de noir et de blanc. Les rares séquences très colorées et lumineuses sont les souvenirs heureux de Sweeney.

Commentaires