Théorie et pratique de la séparation des pouvoirs Exposé by AV

Théorie et pratique de la séparation des pouvoirs
Exposé de droit constitutionnel sur la théorie de la séparation des pouvoirs qui vise à séparer les différentes fonctions de l'Etat.
№ 10009 | 1,280 mots | 4 sources | 2009
Publié le févr. 03, 2009 in Droit , Sciences Politiques
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Déjà envisagée par Aristote, mais surtout préconisée par John Locke puis Montesquieu, cette théorie a pour but de limiter l'arbitraire et d'empêcher les abus liés à l'exercice de missions souveraines. Cette théorie est souvent invoquée dans les régimes démocratiques comme garante des libertés (la Déclaration des Droits de l'Homme de 1789 déclare que toute société dans laquelle la séparation n'est pas déterminée « n'a point de constitution », art 16). Mais la théorie a été plus ou moins rigoureusement mise en pratique.

I/ La théorie classique de la séparation des pouvoirs
A) John Locke
B) Montesquieu

II/ La mise en pratique de la théorie
A/ Typologie de la séparation des pouvoirs
B/ La théorie de la séparation des pouvoirs n'exprime pas la réalité politique

Extrait du document:

Issu de la noblesse de robe, Montesquieu a pour idéal politique la modération des pouvoirs. Dans son "Esprit des lois" (1748), la préoccupation première de Montesquieu est d'éviter que le pouvoir ne mène à un absolutisme nuisible aux libertés individuelles. Or, il constate que les trois formes habituelles de gouvernement (la monarchie, la république et le despotisme) sont menacées par cette dégénérescence. Pour y remédier, il faut conjuguer les trois formes de gouvernement, de façon à ce que ni le Roi, ni le peuple, ni la noblesse ne puissent unilatéralement imposer leurs vues. Il faut aussi instaurer des contre pouvoirs en privilégiant les corps intermédiaires (cours de justice, pouvoirs locaux…).

Commentaires