Y a-t-il une “question migratoire” en Europe et aux États-Unis Exposé

Y a-t-il une “question migratoire” en Europe et aux États-Unis
Exposé se demandant quels enjeux le phénomène migratoire soulève en Europe et aux États-Unis, du milieu du XIXe siècle à 1914.
№ 22338 | 1,425 mots | 0 sources | 2011
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La période qui s'étend du milieu du XIXe siècle à 1914 est caractérisée par un développement économique sans précédent, un réveil de la conscience nationale fort et des transformations sociales profondes. La question migratoire est un des traits principaux de la transformation sociale pendant cette période. La migration se traduit en deux dimensions : émigration et immigration qui est le mouvement des masses populaires. Les migrations populaires sont à leur ampleur maximale en 1914, à la veille de la Première Guerre Mondiale, par la suite ils se ralentissent pendant la guerre. Ainsi, ce grand mouvement national ou international provoque sans cesse des problèmes sociaux et des débats. La question « migratoire » est posée comme une question majeure sociale pour la société européenne et américaine.

I. Pour des raisons économique et politique, les peuples tendent à circuler à une échelle de plus en plus large
II. Pour faire face à la « question migratoire », les États prennent des mesures en maintenant le bon fonctionnement de la société

Extrait du document:

En Europe, les menaces se manifestent dans les inégalités entre les immigrés et les nationaux. Cette inégalité a créé dans la classe ouvrière une frontière interne que la législation sociale a entretenue et accentuée. La loi du 9 avril 1898 qui régit les accidents du travail n'accorde qu'un capital égal à trois fois la rente allouée à l'ouvrier quittant la France. Les étrangers ont été longtemps exclus de toute représentation ouvrière. Cette situation ne s'améliore que très lentement.

Commentaires