« Défaite de la pensée » d'Alain Finkielkraut Fiche de lecture

« Défaite de la pensée » d'Alain Finkielkraut
Fiche de lecture de l'ouvrage « Défaite de la pensée » d'Alain Finkielkraut portant sur le terme de culture.
№ 20085 | 3,410 mots | 0 sources | 2010
Publié le sept. 20, 2010 in Philosophie , Sociologie
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Allégresse avec laquelle les desservants de l'activité actuelle, à l'encontre de leur vocation millénaire, flétrissent le sentiment de l'universel et glorifient les particularismes. Ils abandonnent le souci de leurs valeurs immuables pour mettre tout leur talent et tout leur prestige au service de l'esprit local, pour attiser les exclusivités, pour exhorter leur nation à s'étreindre.
Transmutation de la culture en ma culture.

1. Première partie : L'enracinement de l'esprit
2. Deuxième partie : La trahison généreuse
3. Troisième partie : vers une société pluriculturelle
4. Quatrième partie : Nous sommes le monde, nous sommes les enfants

Extrait du document:

Toutes les déterminations empiriques se trouvaient mises hors jeu, ethnie comprise. La nation révolutionnaire déracinait les individus et les définissait par leur humanité plutôt que par leur naissance. Affirmer radicalement leur autonomie. Le gouvernement est un bien qui appartient au corps de la nation et dont les princes ne sont jamais que les usufruitiers, les ministres ou les dépositaires.
Pour les conservateurs, ceci est un pêché originel, une présomption fatale dont découlent inexorablement la dissolution de l'ensemble social. La société ne naît pas de l'homme aussi loin qu'on remonte dans l'histoire c'est lui qui naît dans une société déjà donnée.

Commentaires