« École/Familles : Le malentendu », François Dubet Fiche de lecture by sociologicus

« École/Familles : Le malentendu », François Dubet
Fiche de lecture de l'ouvrage « École/Familles : Le malentendu », écrit par François Dubet se demandant comment produire plus d'égalité dans la réussite scolaire et comment rapprocher ces deux institutions que sont la famille et l'école.
№ 28312 | 3,475 mots | 6 sources | 2012 | FR
Publié le mai 08, 2012 in Sciences de l'Education , Sociologie , Questions Sociales
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'instituteur longtemps figure emblématique de la société semble avoir perdu son charisme. Entre les débuts de l'école républicaine et la massification scolaire s'est opéré un clivage entre les familles et l'institution scolaire. Clivage ou malentendu ?... entre deux parties qui ont des attentes réciproques mais souvent incomprises. Sous des angles d'approche différents, cet ouvrage « École/Familles : Le malentendu » collectif, paru aux éditions Textuel en 1997, nous éclaire sur les origines et les manifestations actuelles de ce que François Dubet appelle le « malentendu » entre l'école et la famille. Son contenu s'articule autour de trois parties principales : École, famille : « Le malentendu » est une partie rédigée par F Dubet. L'auteur y évoque les attentes des familles qui au fil des mutations sociales, fondent de grands espoirs sur l'enseignement public.

1 L'ouvrage
2 Analyse : Mise en perspective

Extrait du document:

Pris dans l'engrenage d'une saisine des services sociaux, les parents les plus en difficulté se replient. Ils sont pointés comme étant responsables des difficultés comportementales de leur enfant. L'échec scolaire n'est perçu que sous l'angle familial et la remise en question institution scolaire est encore. Le terme « défaillant », fréquemment employé dans les différents rapports stigmatise irrémédiablement les familles en difficulté. Mis en demeure de s'expliquer auprès des équipes éducatives, ces parents n'ont pas pour autant des réponses tangibles à leurs difficultés si ce n'est, une transmission au parquet des mineurs ou bien à la cellule de signalement du département.

Commentaires