"Faut-il brûler le modèle social français ?" de D.Méda et A.Lefebvre Fiche de lecture by charlotte34

"Faut-il brûler le modèle social français ?" de D.Méda et A.Lefebvre
Fiche de lecture sur l'ouvrage de ces deux sociologues qui constatent l'inefficacité du modèle français et suggèrent de s'inspirer du modèle nordique afin de créer un nouveau modèle européen.
№ 7460 | 1,210 mots | 0 sources | 2008
Publié le juil. 28, 2008 in Questions Européennes , Questions Sociales
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le modèle social français se compose de l'ensemble des principes adoptés, de la fin du 19e siècle à la fin des années 1940, en matière de protection sociale, de droit du travail. A ce modèle originel, il faut aussi ajouter les modifications qui ont été apportées par les politiques des années 1970. Les équilibres sont aujourd'hui menacés par la globalisation, le changement technologique et le vieillissement de la population. Donc une refonte des objectifs et des fonctions de notre système de protection social est nécessaire, notamment par le développement d'un nouvel État providence fondé sur l'investissement social et l'élaboration de nouveaux droits individuels et transférables.

I- Un modèle inefficace

II- Benchmarking et méthode ouverte de coordination: de l'utilisation rationnelle des comparaisons

III- La réussite nordique et ses explications

Extrait du document:

Les origines de la crise : les dirigeants politiques sont en partie responsable de la crise, du fait de leur mauvaise gestion du système. Depuis 1980, les politiques de l'emploi de la droite (allègement des cotisations sociales) et de la gauche ( baisse du temps de travail) ont échoué. Des réformes structurelles sont nécessaires, car la crise conjugue ralentissement de la croissance et persistance de mauvais indicateurs comme en matière de chômage.
Les hommes politique se sont montrés incapables de faire des réformes comme la réalisation d'un plan spécial banlieues, la fusion de l'ANPE et de l'Unedic, la réforme du financement de la Sécu et de la formation initiale et continue. Par ailleurs ce modèle lui-même est en cause.

Commentaires