"Formes et obsession du cinéma américain contemporain" de V. Amiel et P.Couté Fiche de lecture

"Formes et obsession du cinéma américain contemporain" de V. Amiel et P.Couté
Fiche de lecture de l'ouvrage "Formes et obsession du cinéma américain contemporain" de Vincent Amiel et Pascal Couté portant sur une analyse du cinéma américain contemporain qui est organisée en cinq axes principaux.
№ 26282 | 1,150 mots | 0 sources | 2011 | FR
Publié le sept. 18, 2011 in Cinéma , Littérature , Arts
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans cet ouvrage, Vincent Amiel et Pascal Couté effectuent une analyse du cinéma américain contemporain qui est organisée en cinq axes principaux, et traitée de façon originale à travers cinquante questions-réponses sur l'esthétique, les formes et les obsessions de ce cinéma. Un film en particulier est mis en avant pour chacun de ces cinq axes. Après avoir effectué une analyse de l'esthétique dominante hollywoodienne, les auteurs répondent aux questions en s'appuyant sur des œuvres, perçues comme intéressantes, de quelques cinéastes contemporains, parmi lesquels Tim Burton, les frères Coen, Brian de Palma, Clint Eastwood, Michael Mann, Woody Allen, etc…

1. En guise d'introduction, les auteurs de cet ouvrage expliquent, qu'il est impossible de trouver un genre unique dans le cinéma américain contemporain
2. La première partie de l'ouvrage est une analyse de l'esthétique du cinéma industriel ainsi qu'une description de ses origines
3. Le deuxième axe est consacré à une analyse du traitement de la vitesse et du faux dans le cinéma industriel contemporain
4. La troisième partie aborde les courants du néoclassicisme et du néo-expressionisme
5. Le quatrième axe d'analyse traite de l'individu, de son rapport au monde et du rôle qu'il joue dans le cinéma américain contemporain
6. La dernière partie de l'ouvrage est consacrée à la représentation de la société américaine dans la cinématographie de ce pays

Extrait du document:

La liberté de l'être humain est mise en avant, par un parallèle entre deux réalisateurs. Darren Aronofsky, traite, dans Requiem for a dream (2000), des dépendances (drogue, télévision et autres) auxquelles les Hommes sont soumis. Il essaie de montrer que, quelques qu'elles soient, leur addiction est irrémédiable, alors qu'au contraire, Spike Lee affirme dans ses films que tout peut être modifié par la libre décision de l'individu.
Dans un deuxième temps, la confrontation entre l'humain et l'inhumain, fortement présente dans les œuvres fantastiques notamment, est mise en avant. Dans ces œuvres, en général, il s'opère des transformations entre l'humain et l'inhumain (des hommes qui deviennent machines, des machines qui s'humanisent…).

Commentaires