"Galilée et Newton lus par Einstein" de Françoise Ballibar Fiche de lecture by Shangorain

"Galilée et Newton lus par Einstein" de Françoise Ballibar
Fiche de lecture épistémologique sur l'ouvrage de Françoise Ballibar traitant essentiellement d’une relecture des constructions de la mécanique classique par Einstein.
№ 2564 | 3,155 mots | 0 sources | 2007
Publié le janv. 10, 2008 in Physique , Sciences , Epistémologie
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La distinction radicale, qui est aujourd’hui faite entre la théorie de la relativité d’Einstein et la mécanique, ou physique classique de Galilée et Newton, est vide de sens. L’œuvre d’Einstein trouve en effet sa source dans la relecture des apports scientifiques de ses deux prédécesseurs. Cette synthèse analyse tout d’abord, la construction progressive de la mécanique par Galilée puis par Newton. Puis elle observe la manière dont Einstein a élaboré les principes de sa théorie (et même certains principes de son travail sur l’effet photoélectrique, notamment celui de champ) sur la base de cette mécanique, et avant tout sur la base du principe de relativité.

Extrait du document:

Le concept de révolution, et plus particulièrement celui de révolution scientifique, est aujourd’hui très largement entendu comme la destruction d’un ordre pour lui substituer un ordre neuf, sans aucun lien avec le précédent. Or il n’en est rien. Ainsi, si la définition par Thomas Kuhn des révolutions scientifiques comme « épisodes non-cumulatifs de développement, dans lesquels un paradigme plus ancien est remplacé en totalité ou en partie par un nouveau paradigme incompatible » pourrait nous conforter dans cette idée de rupture tranchée en soulignant la discontinuité instaurée par une révolution scientifique, elle signifie tout autre chose. En effet, les termes « non-cumulatif » et « incompatible » ne signifient en rien que la doctrine nouvelle et la doctrine ancienne ne sont pas liées : on ne repart pas de zéro. Bien au contraire, le travail de refonte des concepts et des hypothèses dans lequel l’origine d'une révolution scientifique ne saurait s’effectuer sans la prise en considération du paradigme ancien : la construction d’un nouvel ordre scientifique s’opère sur les pièces de l’ordre ancien.

Commentaires