"Globalisation, le pire est à venir"de P.Artus et MP Virard Fiche de lecture

"Globalisation, le pire est à venir"de P.Artus et MP Virard
Fiche de lecture portant sur l'essai "Globalisation, le pire est à venir"de de P.Artus et MP Virard traitant des dangers d'une globalisation non maîtrisée.
№ 13624 | 1,110 mots | 0 sources | 2009
Publié le févr. 11, 2010 in Commerce , Économie , Sociologie , Finances
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans "Globalisation, le pire est à venir", P.Artus et MP Virard analysent le « nouvel age » de la globalisation. Selon eux, elle mène droit à l'impasse si nous la laissons continuer de se développer seule. Ils ne nient pas les effets positifs de la globalisation. Elle est bien facteur de croissance et contribue à augmenter le niveau de vie global depuis la fin des années 1990. Néanmoins les auteurs expliquent aussi que cette globalisation est génératrice d'inégalités, d'instabilités et de tensions à la fois économiques, écologiques, sociales et politiques. Une coordination internationale et une dimension éthique sont désormais indispensables.

1) La globalisation en tant que machine génératrice d'inégalité
2) Facteur de raréfaction et de dégradation de l'environnement
3) L'omniprésence de la sphère financière
4) La nécessité d'une coordination internationale

Extrait du document:

La globalisation est aussi responsable de la raréfaction des ressources, en particulier des ressources énergétiques comme en témoignent l'augmentation des prix. Ainsi on sait que la globalisation contribue à la croissance mondiale. Or la croissance est intimement liée avec la consommation de ressources énergétique, ainsi la globalisation entraîne mécaniquement la raréfaction des ressources. De plus par leur consommation, elle dégrade l'environnement. Le cas de la Chine est révélateur d'un grave problème sur le long terme pour le monde entier. En tant que pays émergeant, elle a une croissance très forte et surtout très « energivore », cette croissance n'est pas soutenable sur le long terme, du fait à la fois de la raréfaction des ressources nécessaire à la croissance et de l'importance de l'empreinte écologique d'une population chinoise ayant le même niveau de vie que la population américaine. La raréfaction des ressources par ailleurs tend à créer de nouvelles tensions entre les pays importateurs de ces ressources.

Commentaires