« L'Afrique au secours de l'Occident » d'Anne-Cécile Robert Fiche de lecture by guivad

« L'Afrique au secours de l'Occident » d'Anne-Cécile Robert
Fiche de lecture résumant l'ouvrage « L'Afrique au secours de l'Occident » d'Anne-Cécile Robert qui veut par ce travail, donner la parole aux réalités africaines cachées par des discours idéologiques.
№ 19447 | 3,475 mots | 0 sources | 2010
Publié le août 31, 2010 in Économie , Relations Internationales
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

« Anne-Cécile Robert est journaliste au Monde diplomatique et professeur associé à l'institut d'études européennes de l'université Paris 8 » annonce la quatrième de couverture. Cela suggère un décor, et pourrait sembler l'avoir figé : travailler pour un des journaux les plus engagés dans la critique de la mondialisation libérale, ainsi qu'au sein de l'université la plus non conformiste de France, créée pour répondre aux revendications du monde de l'éducation en 1968, voilà un curriculum vitae capable de susciter de fermes préjugés. Mais l'auteur, nourri par de nombreux séjours en Afrique -de l'Ouest principalement, semble-t-il- ainsi que par un grand nombre de lectures, est bien loin de tomber ici dans la simplification manichéiste.

1. L'introduction du livre
2. Le premier chapitre, « Un miroir de l'Occident »
3. Le deuxième chapitre, « Maudits soient les yeux fermés »
4. Le troisième chapitre, « Besoins d'Afrique »

Extrait du document:

« En uniformisant les règles économiques, la mondialisation déstructure les sociétés et porte atteinte à cette diversité des cultures » (p. 38). Ainsi la domination est-elle aussi culturelle est psychologique, et l'auteur se bat pour plus d'égalité dans les rapports économiques mais aussi symboliques. C'est pour cela qu'elle dénonce le « discours anesthésiant des bailleurs de fond », dont les exigences en termes de gestion publique viennent brider le développement de toute alternative en Afrique. Il faut donc que les Africains refusent les discours sur eux même imposés par l'Occident.

Commentaires