"L'idée même de richesse" d'Alain Caillé Fiche de lecture by Booker

"L'idée même de richesse" d'Alain Caillé
Fiche de lecture du livre "L'idée même de richesse" de Caillé où il rappelle l'identification opérée dans les années 70 par le prix Nobel d'économie, Jan Tinbergen, entre le produit national brut (PNB) et le bonheur national brut (BNP).
№ 29944 | 1,365 mots | 0 sources | 2013
Publié le août 07, 2013 in Économie , Sociologie , Ecologie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Alors que de plus en plus de voix s'élèvent contre la domination idéologique du néo-libéralisme et la généralisation des méthodes du new management dans les différentes sphères de la société, y compris, comme l'écrit Myriam Revault d'Allonnes, dans celles qui touchent à des biens communs irréductibles au calcul économique telles que la justice, l'hôpital, la psychiatrie, la culture ou l'université (Revault d'Allonnes, 2010), Alain Caillé, professeur émerite de sociologie à l'université Paris-Ouest-Nanterre-La Défense, nous entraîne dans une réflexion sur l'idée de richesse. Rappelons qu'Alain Caillé est le fondateur et le directeur de La Revue du MAUSS (Mouvement anti-utilitariste en sciences sociales) . Ce mouvement s'emploie à dégager depuis une trentaine d'années le “paradigme du don”, dans le sillage notamment de l'Essai sur le don de Marcel Mauss, partant de l'hypothèse qu'on ne parviendra à bien comprendre le sens des questions et des réponses posées et apportées par la philosophie morale ou politique et par les sciences sociales qu'en montrant comment les sociétés, les organistions et les individus sont modelés par la triple obligation de donner, recevoir et rendre.

1. P.12: richesse et contrat social
2. La mesure

Extrait du document:

Il ne faut pas essayer de tout mesurer mais au contraire de laisser une place à l'incertitude de la valeur des actions humaines. La fin du livre présente l'ambition d'un nouveau mouvement : le convivialisme, mouvement synthétisant et dépassant les quatre mouvements historiquement dominant dans notre culture. Les dépasser dans leur utilitarisme, notre société s'est construite sur une projection dans la croissance. Notre société s'est stabilisée sur la projection –ennemie extérieur ou intérieur-, l'introjection –hiérarchie des légitimités et des dignités, des révérences et des mépris- et la dialectisation –don agonistique ou démocratisation, permettant une réversibilité de l'inimitié et de l'amitié, du pouvoir et du non pouvoir, etc.-. Nous gérons ainsi la haine,(p.128-129). L'auteur parle ensuite de la Boucle émissaire de la croissance.
  • TPE qui a pour but d’évaluer l’état émotionnel de trois souches de cailles japonaises, représentatif du niveau de stress de l’animal, à travers 3 tests couramment utilisés chez les oiseaux.
    № 5119 | 2,640 mots | 10 sources | 2005 | détails
    8,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation qui se demande si, à partir de l'organisation mondiale, nous sommes en capacité d'établir une géographie de la richesse.
    № 9332 | 2,150 mots | 0 sources | 2008 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation sur l'oeuvre d'Adam Smith "Recherches sur la nature et la cause de la richesse des nations" concernant la théorie smithienne de la valeur illustrée.
    № 19932 | 1,820 mots | 1 source | 2010 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires