"L'identité de l'Europe, histoire et géographie d'une quête d'unité" de Vandermotten C. et Dezert B. Fiche de lecture by nalex91

"L'identité de l'Europe, histoire et géographie d'une quête d'unité" de Vandermotten C. et Dezert B.
Fiche de lecture du livre "L'identité de l'Europe, Histoire et géographie d'une quête d'unité" de Vandermotten C. et Dezert B., portant sur les enjeux de la construction européenne. (pdf)
№ 26953 | 8,850 mots | 1 source | 2011 | FR
Publié le nov. 14, 2011 in Géographie , Histoire , Questions Européennes
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Les auteurs définissent d'entrée l'Europe comme une « vaste péninsule, à l'extrémité occidentale du bloc eurasiatique, comme l'inde l'est au Sud ». Ils prennent une définition physique, l'Europe comme bout de l'Eurasie. Des altitudes modestes, avec une succession d'isthmes de plus en plus large. Bref, une définition très délimitée, physiquement parlant. Mais cela permettant de démontrer que ce parti pris de la géographie physique, est en réalité un argument théologique au débat sur l'élargissement de l'Union européenne.

1. Chapitre 1 : Limites, identité et diversité de l'Europe
2. Chapitre 2 : Un milieu favorable
3. Chapitre 3 : La formation de l'espace européen : de l'Empire romain à l'Europe industrielle
4. Chapitre 4 : Les paysages ruraux européens et leurs mutations
5. Chapitre 5 : Les mutations de l'espace économique et politique durant le dernier demi-siècle
6. Chapitre 6 : La population européenne
7. Chapitre 7 : Une régionalisation de l'espace européen

Extrait du document:

L'Europe est l'un des trois pôles de la Triade. Néanmoins, la richesse n'est pas également répartie. Les différences de PIB par habitants se sont atténuées entre le Nord et le Sud mais se sont très fortement aggravées entre l'Est et l'Ouest. Le rapport entre le quart de la population habitants dans les zones les zones les plus riches et le quart de la population habitant dans les zones les plus pauvres est de 1 à 6,5. Pour l'Amérique anglo-saxonne, ce rapport est de 1 à 1,4 pour un territoire faisant le double de celui de l'Europe. (1 à 3,2 si on incluait le Mexique).

Commentaires