"L'ingénu" de Voltaire Fiche de lecture by darkangel

"L'ingénu" de Voltaire
Fiche de lecture portant sur l'œuvre de Voltaire qui se bat avant tout contre les malheurs et les injustices mais aussi contre toutes les formes d'abus et de fanatismes.
№ 3607 | 940 mots | 0 sources | 2008
Publié le févr. 19, 2008 in Littérature , Philosophie , Sociologie , Questions Sociales
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'Ingénu présente les caractéristiques de la philosophie des Lumières dans leur quasi-totalité. Tout d'abord, il s'agit d'une critique de la société du XVIIIème siècle, et plus précisément des institutions religieuses et politiques de l'époque. Les personnages politiques importants apparaissent tour à tour comme inaccessibles ou influençables, les dirigeants religieux pervertis par le pouvoir.


1) Quelles sont les deux grandes affaires judiciaires auxquelles Voltaire a pris part au cours de sa vie ?

2) Les œuvres essentielles de Voltaire

3) Quelles sont les principales caractéristiques du mouvement littéraire et culturel des Lumières ?

4) En quoi l'Ingénu illustre-t-il la philosophie des Lumières ?

5) En quoi la comparaison entre l'Ingénu et le Petit Prince est-elle pertinente ?

Extrait du document:

François Marie Arouet dit Voltaire, né le 21 novembre 1694 à Paris où il est mort le 30 mai 1778, est un écrivain et philosophe français admis à l'académie française en 1746. Voltaire a pris part à plusieurs affaires judiciaires :
L'affaire Calas, dans laquelle un homme est accusé d'avoir tué son fils (catholique alors que toute sa famille était protestante). Voltaire prend sa défense dans son Traité sur la Tolérance à l'occasion de la mort de Jean Calas (1763). Jean Calas sera néanmoins condamné à la roue avant d'être réhabilité en 1765.
L'affaire Sirven, de même nature, si ce n'est que les Sirven sont accusés d'avoir tué une de leur filles et qu'ils prendront la fuite.
Les affaires Martin et Montbailli : deux hommes sont accusés à tort puis réhabilités après leur condamnation à mort (l'un pour vol, l'autre pour meurtre).
  • Commentaire composé du Chapitre 18 du célèbre conte philosophique de Voltaire, dans lequel il dresse une citique du système politique et social en place.
    № 3448 | 1,215 mots | 0 sources | 2008 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire de l'épître dédiée à la Sultane Shéraa, extrait du roman « Zadig ou la Destinée », de Voltaire permettant de mettre en évidence les stratagèmes usités par l'auteur afin de mêler parodie et règles oratoires.
    № 20562 | 1,795 mots | 1 source | 2010 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire composé d'un extrait de l'œuvre «Jeannot et Colin», de Voltaire se demandant comment le narrateur peut, dans un récit et sans intervenir explicitement donner au lecteur le soin de construire du sens et d'éveiller son esprit critique.
    № 17472 | 1,320 mots | 0 sources | 2008 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires