« La barbarie », Michel Henry Fiche de lecture by vivi75

« La barbarie », Michel Henry
Fiche de lecture de l'ouvrage « La barbarie », de Michel Henry visant à mettre en avant les propos tenus par Michel Henry concernant la notion de ce qu'est la vie.
№ 25384 | 3,440 mots | 0 sources | 2011 | FR
Publié le juil. 22, 2011 in Philosophie , Psychologie , Sociologie , Questions Sociales
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le monde dans lequel nous vivons, le monde tel qu'il se présente à chacun d'entre nous au quotidien, est caractéristiquement scientifique. En vue des innombrables objets qui s'y situent, objets étant le fruit d'une technique dont la finalité n'est bien souvent autre que la conservation de notre corps, notre subsistance jugée quantitativement, c'est-à-dire sur sa durée, il fallut un moment qui nous y portions un jugement éthique. Qu'est-ce qu'un homme qui subsiste ainsi dans ce monde ? Qu'elle est donc précisément sa vie lorsque chacun de ses vouloirs s'oriente, par des objets purement objets, vis-à-vis desquelles nous n'avons donc qu'un rapport d'utilité, vers ces objets, puisque leur utilité est purement conservatrice et que ce « vouloir se conserver » réponds à la totalité des vouloirs de l'homme vivant dans ce « monde de la science »-moderne ? Ne s'agit-il pas là d'une pratique sacrificielle vis-à-vis de ce qu'est réellement la vie ? Michel Henry dans « La Barbarie » (1987) répond ouvertement, sans pudeur : Oui, et adresse une attaque directe à ceux qui participent primordialement à ce dérapage de la vie hors d'elle-même par la construction d'un monde structuré, c'est-à-dire, sont principalement visés, les scientifiques, peu importe la science pour laquelle ils travaillent, et les politiciens qui entretiennent cette barbarie.

Extrait du document:

Aux premières pages de son œuvre, dans le chapitre « Culture et barbarie », Michel Henry propose une brève définition de ce qu'est la vie, brève parce qu'il annonce les éléments qui permettent simplement de montrer que la science a pour objet ce qui n'est pas la vie (et ainsi d'engager sa critique) : « La vie véritable » est « la vie phénoménologique absolue dont l'essence consiste dans le fait même de se sentir ou de s'éprouver soi-même et n'est rien d'autre -, ce que nous appellerons encore une subjectivité. »
  • Commentaire de l'article "Système de la Méditerranée" de Michel Chevalier paru dans "Le Globe" en 1832 dans lequel l'auteur adapte au niveau de la Méditerranée l'idée du monde en réseau de Saint-Simon.
    № 20383 | 2,480 mots | 1 source | 2010 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation se demandant si la culture est un moyen de fuir la barbarie originelle des hommes ou si elle invente de nouvelles formes de barbarie auxquelles il faudrait trouver les moyens d'échapper.
    № 27779 | 1,525 mots | 0 sources | 2012 | FR | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Exposé sur la voûte de la Chapelle Sixtine réalisée par Michel Ange à la Renaissance se demandant dans quelle mesure il est légitime de dire que Michel Ange a prouvé avec la réalisation du décor de la Chapelle Sixtine son génie. (pdf)
    № 28739 | 1,785 mots | 5 sources | 2012 | FR | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires