« La crise de l'État providence », Pierre Rosanvallon Fiche de lecture

« La crise de l'État providence », Pierre Rosanvallon
Fiche de lecture de l'ouvrage « La crise de l'État providence », de Pierre Rosanvallon dans lequel l'auteur démontre que le véritable enjeu aujourd'hui est celui d'un nouveau contrat social entre les individus, les groupes et les classes.
№ 20015 | 4,910 mots | 0 sources | 2010
Publié le sept. 19, 2010 in Histoire , Sciences Politiques
12,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'État-providence est malade : les dépenses sociales et sanitaires croissent beaucoup plus vite que les recettes et la seule solution serait d'augmenter les prélèvements obligatoires. Cependant l'État-providence a des effets positifs car il permet d'amortir les effets de la crise. Ainsi les systèmes de protection sociale ont une fonction anticyclique ; les revenus sociaux injectent dans l'économie une masse de pouvoir d'achat relativement indépendante des aléas de la conjoncture. Mais l'accroissement des impôts et des charges sociales ne risque-t-il pas de mettre en péril la compétitivité des entreprises et de saper le dynamisme de l'économie ? Si les choses restent en État, la progression des prélèvements obligatoires se poursuivra en effet inexorablement. Mais il n'est plus possible de poursuivre dans la voie actuelle. C'est ce que nous démontre Pierre Rosanvallon à travers son ouvrage « La crise de l'État providence ».

Première partie : La crise de l'État-providence
Deuxième partie : Le libéralisme, de la critique de l'État-providence à la théorie de la société sans État
Troisième partie : État providence et société solidaire

Extrait du document:

Des solutions financières théoriques existent, mais elles entrainent des conséquences qui sont d'ordre social et politique parce que dans chacun des cas de figure elles impliquent la modification de l'équilibre social existant entre les individus, les catégories sociales et les agents économiques.

Commentaires