"La Grande Désillusion" de Joseph E. Stiglitz Fiche de lecture by goguette

"La Grande Désillusion" de Joseph E. Stiglitz
Fiche de lecture portant sur l'ouvrage du Prix Nobel d’économie 2001, Stiglitz, qui analyse les effets de la mondialisation sur les économies à l’échelle nationale.
№ 5862 | 1,170 mots | 0 sources | 2008
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Selon Stiglitz, les institutions économiques internationales et plus spécifiquement le Fond Monétaire International (FMI) sont responsables des conséquences négatives de la mondialisation dans les pays en développement, par la mauvaise gestion des crises économiques.
De manière plus spécifique, Stiglitz critique la libéralisation précipitée des marchés financiers des pays en développement, une libéralisation imposée par le Fond monétaire international.

Extrait du document:

Joseph E. Stiglitz fait parti du courant des «nouveaux keynésiens», qui introduisent dans la macro-économie de Keynes l’étude de comportements individuels. Dans les années 1970 il a contribué à fonder une nouvelle micro-économie qui tente de se démarquer des hypothèses de concurrence pure et parfaite de Walras. Selon lui, les défaillances du marché laissent une place à l’intervention de l’Etat et à l’instauration des règles volontaristes adoptées par la négociation ou le compromis. Les rigidités existent mais elles résultent des comportements des individus confrontés à deux phénomènes particuliers : l’incertitude et l’asymétrie de l’information.
Cependant c’est grâce à la carrière de Joseph E. Stiglitz, d’abord en tant que président du Conseil des consultants économiques du président américain Bill Clinton puis en tant qu’économiste en chef de la Banque mondiale, que l’ouvrage La Grande Désillusion trouvera son objet de critique.

Commentaires