"La science, profession & vocation", M. Weber et "Leçons wébériennes sur la science & la propagande" d'I. Kalinowski Fiche de lecture

"La science, profession & vocation", M. Weber et "Leçons wébériennes sur la science & la propagande" d'I. Kalinowski
Fiche de lecture portant sur ses deux ouvrages et cherchant à déterminer le capitalisme et ses conséquences et à définir ce qu'est un bon savant.
№ 15189 | 3,270 mots | 2 sources | 2010
Publié le avr. 26, 2010 in Philosophie , Sciences Politiques
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Cette harangue prononcée par Max Weber devant des étudiants en Novembre 1917 était destinée à leur prodiguer des conseils sur leur avenir professionnel. Le contexte est particulier : l'Allemagne est proche de la défaite expliquant un Weber quelque peu grave et solennel. Son discours est par ailleurs traversé par trois profonds paradoxes. On peut noter d'une part celui d'un objectivisme revendiqué alors que cet homme ne cesse d'imposer ses valeurs et sa conception de la science. On peut trouver également, d'autre part, un discours sans concession tranchant avec les subtilités auxquelles il nous a habitués dans ses œuvres. Par ailleurs, Il cherche à imposer l'idée d'une spécialisation de la science inéluctable au vue d'un mode capitaliste grandissant alors qu'il possédait d'immenses connaissances dans de nombreux domaines. La philosophie reste une discipline considérée comme prestigieuse de part l'étendue de son héritage tandis que la sociologie reste encore peu reconnue en Europe au début du XXe siècle pourtant Weber se pose en chef de file d'une discipline dont il n'occupera jamais une chaire.

I ) Un rapport à la science désormais modifié : le capitalisme et ses conséquences
II ) Qu'est-ce qu'un bon savant ?

Extrait du document:

Weber commence à rappeler la situation des étudiants diplômés au début du XIXe siècle en Allemagne, la comparant avec celle des jeunes Américains fort différente. Ces derniers sont en proie à une précarité plus grande car ils sont révocables. Toutefois leurs salaires restent modestes. En Allemagne, le nouveau diplômé doit se contenter de cours semblables à nos TD actuels tandis qu'aux Etats-Unis il faut « faire salle comble ». Outre-Rhin la division du travail entre les professeurs « installés » et les plus jeunes est très marquée.

Commentaires