"La signification sociale de l'argent" de Viviana Zelizer Fiche de lecture

"La signification sociale de l'argent" de Viviana Zelizer
Fiche de lecture de l'ouvrage "La signification sociale de l'argent" de Viviana Zelizer portant sur les usages sociaux de l'argent.
№ 30335 | 2,015 mots | 0 sources | 2013 | FR
Publié le déc. 29, 2013 in Économie , Sociologie
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'auteur introduit d'abord l'idée que la monnaie est un outil de transaction absolument neutre, impersonnel, interchangeable et par l'intermédiaire duquel le qualitatif prime toujours sur le quantitatif. Cette introduction s'appuie sur « l'idéologie puissante de notre temps » d'après laquelle « un dollar est un dollar », et plus précisément sur le raisonnement de Georg Simmel selon lequel il existerait une « absence de coloration » de l'argent. Mais très vite Viviana Zelizer apporte des nuances à ces hypothèses et montre que la société considère au quotidien différents types d'argent.

1. L'auteur aborde dans un premier temps la question de la répartition de l'argent au sein des foyers américain principalement au début du XXème siècle
2. Viviana Zelizer s'intéresse également à la pratique socialement marquée d'offrir des cadeaux
3. Viviana Zelizer aborde enfin la relation à l'argent des ménages pauvres

Extrait du document:

Viviana Zelizer aborde enfin la relation à l'argent des ménages pauvres. Entre 1870 et 1930 deux camps antagonistes s'opposent : l'un défend l'idée de donner de l'argent en liquide à ces ménages en difficulté, et l'autre prétendfournir une aide en nature. Le fait de bénéficier d'une aide en liquideresponsabilise les ménagespauvres. Ceux-ci peuvent choisir eux-mêmes ce qu'ils vont dépenser, et apprennent comment dépenser l'argent qu'ils perçoivent de manière appropriée. L'exemple donné est celui de Noël : même si leurs dépenses semblent incongrues, ces famille peuvent préparer le repas qu'elles souhaitent, cette liberté de choix atténuant d'une certaine façon leur dépendance économique. Mais la manière de dépenser l'argent ainsi reçu a souvent scandalisé les classes moyennes de l'époque.

Commentaires