« Le choc des civilisations » de Samuel Huntington Fiche de lecture by flora1fr

« Le choc des civilisations » de Samuel Huntington
Fiche de lecture de l'ouvrage « Le choc des civilisations » de Samuel Huntington dans lequel il explique que le monde occidental a, en quelques sortes, toujours été en guerre.
№ 24590 | 2,930 mots | 0 sources | 2009
Publié le mai 27, 2011 in Histoire , Relations Internationales
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Samuel Huntington, professeur à l'université de Harvard, a écrit en 1993 un article qui présentait le choc des « Le choc des civilisations et la refonte de l'ordre mondial » (« The clash of civilizations and the remaking of the world order»), afin de soutenir sa thèse et d'expliquer d'une façon plus approfondie ses idées avancées dans son article auparavant. Sa thèse a soulevé beaucoup de polémiques et de protestations de la part d'intellectuels, d'autres au contraire l'ont soutenu et l'on aidé dans son travail tels que Henri Kissinger. Cependant, Huntington n'est pas le précurseur de cette thèse car le professeur marocain (Université Mohamed V de Rabat) Mahdi Elmandjra revendique l'antériorité de la prophétie (à propos de la guerre du Golfe, son ouvrage : Première guerre civilisationnelle, Casablanca, 1992). Lors des attentats du 11 Septembre 2001, beaucoup ont adhéré à la thèse d'Huntington qui présentait les attentats et la guerre en Irak comme le début d'une guerre entre l'Occident et l'Islam. Cette idée effrayait beaucoup d'États y compris la France qui depuis ont revu et commencent mieux percevoir les limites de cette thèse par laquelle les civilisations sont les sources principales et naturelles des chocs internationaux.

I. Idées clés de l'ouvrage et thèse de l'auteur
II. Discussions actuelles sur le choc des civilisations

Extrait du document:

Pour lui le mot civilisation dénote la plus vaste base pratique d'affiliation culturelle humaine en aval d'une conscience d'appartenance à l'espèce humaine. Ainsi, la civilisation est en dehors de l'Humanité, le niveau le plus large dans lequel un homme peut se reconnaître. Alors que dans le passé les conflits entre idéologies supposaient que l'on choisisse son camp, dans les conflits civilisationnels, c'est l'identité des acteurs qui est en jeu.

Commentaires