« Le lien social », Pierre-Yves Cusset Fiche de lecture by anyab

« Le lien social », Pierre-Yves Cusset
Fiche de lecture de l'ouvrage « Le Lien Social », de Pierre-Yves Cusset dans lequel l'auteur explore les multiples dimensions du lien social et discute du discours relatif à son délitement.
№ 27681 | 5,935 mots | 1 source | 2012 | FR
Publié le janv. 19, 2012 in Sociologie
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La première partie de l'œuvre « Le Lien Social », Pierre-Yves Cusset revient sur la façon dont la sociologie a appréhendé la notion de lien social à sa création au XIX° siècle. Elle apparaît dans un contexte d'une double révolution : révolution démocratique, révolution industrielle. Au XX° siècle, une partie de la sociologie délaisse cependant la question des relations entre individus pour s'intéresser aux déterminants sociaux des comportements, contrairement à la sociologie des réseaux qui a pour ambition justement d'analyser plus finement ces relations au travers de deux voies distinctes. La première s'intéresse aux réseaux pour mettre en évidence les stratégies de pouvoir et d'influence là où la deuxième raisonne en termes de sociabilité. Ce n'est que dans les années 1990 que le lien social revient au premier plan avec des débats qui portent au centre de la réflexion le „capital social“, désignant lorsqu'elle est considérée comme un attribut de la société, le degré de coopération, de réciprocité, de confiance qui la caractérise. La deuxième partie envisage le débat relatif à la crise du lien social. L'isolement, la délinquance violente, les mécanismes d'intégration des populations d'origine étrangère sont à l'origine d'un sentiment d'inquiétude incontestable. Les évolutions ainsi observées peuvent être analysées comme une contrepartie de libertés nouvelles accordées par l'approfondissement d'un processus lent et ancien : l'individualisation. Aujourd'hui, le déplacement du centre de gravité social se construit de plus en plus à partir de l'individu.

Partie I : Le lien social et la tradition sociologique
Partie II : Le lien social contemporain est-il en crise ?

Extrait du document:

On assiste donc à une nouvelle conception de la société qui aboutit à de nouvelles réflexions sur ce qui fonde le lien. Pour les Lumières, la société se devait d'être rationnelle. Le lien reposait sur le consentement, la volonté et le contrat, sur l'individu et non plus sur le paysan ou le membre d'une corporation. Cette volonté d'en finir avec toute forme d'institution communautaire suscite de nombreux débats au XIX°. Edmund Burke dénonce l'abolition de la hiérarchie des liens communautaires qui engendrerait un chaos asocial et incivil. Le Vicomte de Bonald estime qu'il faut réintroduire le sentiment de sécurité et de solidarité présent avant la Révolution au sein de l'Église.

Commentaires