"Le marché de l'art" de Raymonde Moulin Fiche de lecture

"Le marché de l'art" de Raymonde Moulin
Fiche de lecture de l'ouvrage "Le marché de l'art - mondialisation et nouvelles technologies" de R. Moulin qui analyse le marché de l'art à travers les connaissances sociologiques et économiques.
№ 30067 | 5,635 mots | 0 sources | 2013 | FR
Publié le sept. 30, 2013 in Économie , Consommation , Marketing
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La constitution des valeurs artistiques s'effectue à l'articulation du champ artistique, dans lequel s'opèrent les évaluations artistiques, et du marché, dans lequel se réalisent les transactions et s'élaborent les prix. Dans la première partie de l'ouvrage, l'auteure s'intéresse à cette articulation dans le marché de l'art classé (c'est-à dire ancien et moderne classique) puis dans celui de l'art contemporain. Dans la deuxième partie, elle traite les transformations du marché suite au processus de mondialisation des réseaux et des échanges et à l'extension du concept d'art. Il est difficile d'analyser les marchés de l'art à cause de l'incertitude née de l'asymétrie d'information qui les caractérise.

1. Partie 1 : Certification de la valeur et marchés de l'art
2. Partie 2 : Déterritorialisation du marché, démultiplication et dématérialisation de l'art

Extrait du document:

Après la crise du début des années 1990, on a assisté à la restructuration des galeries d'art contemporain. On constate la prégnance d'un nouveau schéma de production des arts plastiques : l'organisation par projet fréquemment observé dans le secteur des industries culturelles et plus particulièrement dans la production des arts du spectacle. Un producteur accorde à un artiste les moyens financiers pour réaliser un projet, installations monumentales ou vidéos, vidéo-performance, photographies ou peintures de très grand format... De plus en plus souvent, les galeries promeuvent ces nouvelles formes d'art où la fonction d'intermédiation est remplacée par celle de production.
La grande faiblesse du marché français est le trop grand nombre d'opérateurs sans qu'il existe parmi eux des agents prescripteurs suffisamment puissants pour exercer un pouvoir de marché au niveau international.

Commentaires