"Le peuple introuvable" de Pierre Rosanvallon Fiche de lecture

"Le peuple introuvable" de Pierre Rosanvallon
Fiche de lecture du livre "Le peuple introuvable" de Pierre Rosanvallon portant sur les défauts de la représentation du peuple. (pdf)
№ 24961 | 3,795 mots | 0 sources | 2011
Publié le juin 21, 2011 in Histoire , Littérature , Sociologie
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le contexte de l'écriture de ce livre est celui d'un constat quasi-unanime : les démocraties modernes sont rentrées depuis une vingtaine d'années dans une « crise de la représentation » dont témoignent les phénomènes de retrait dans les comportements électoraux, la confiance déclinante des citoyens dans les partis traditionnels, la sensation d'un fossé toujours grandissant entre le peuple et les élites, et dans une certaine mesure, depuis ces dernières années, une propension de plus en plus marquée de la part de ces dernières à faire preuve d'un populisme parfois dangereux.

1. La représentation difficile
2. La démocratie d'équilibre
3. Intérêt de l'ouvrage

Extrait du document:

Avant les partis, des groupuscules s'opposaient et perturbaient le social. Or, les partis nécessitent un encadrement, une organisation de l'activité électorale. Ils amènent la paix sociale de masse, étant un moyen d'expression de la totalité. Les partis dérivent de la complexité de la société ; c'est un pluralisme reconnu et rationalisé, qui mêle production d'identité communautaire et expression du choix personnel. La revendication des ouvriers est cette fois plus politique que celle d'une représentation professionnelle. Le socialisme politique tend donc à remplacer un socialisme sociologique. Or, le parti socialiste cherche à agrandir son électorat : le projet politique domine l'identité sociale. Les syndicats apolitiques se développent alors, en se revendiquant pleinement prolétaires.

Commentaires