« Le Prince » de Machiavel Fiche de lecture

« Le Prince » de Machiavel
Fiche de lecture du livre « Le Prince » de Machiavel, portant sur le fondement de la science politique moderne.
№ 18321 | 4,765 mots | 0 sources | 2010
Publié le juil. 28, 2010 in Philosophie , Sciences Politiques
12,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

"Auteur du Prince, Niccolò Machiavelli, florentin et démocrate, dut faire face à la coalition du Pape, des Espagnols et des Vénitiens ligués pour restaurer le pouvoir ducal des Médicis, contre la fragile République de Florence. En faire le suppôt des tyrans et un prévaricateur de la politique, ainsi que le voient ses critiques moraux, c'est feindre de ne pas comprendre un texte dense et réfléchi, résultat d'une expérience vécue et de lectures approfondies, dont le legs qu'il nous fit nous amène à repenser la politique d'une façon plus lucide et, en même temps, à choisir non seulement la liberté, mais les efforts nécessaires pour la garder." (Pierre Cohen-Bacrie, Machiavel, 1469-1527)

1. Les interprétations contradictoires de Machiavel
2. La biographie de Machiavel
3. Résumé de l'œuvre
4. Machiavel fondateur de la Science Politique ?

Extrait du document:

Le chapitre XIX qui, dans la réflexion du rapport du prince avec le peuple, présente un conseil répété à maintes reprises dans l'ouvrage ; le prince doit à tout prix éviter d'être haï (« usurper des biens et des femmes de ses sujets ») et d'être méprisé (« être tenu pour changeant, léger, pusillanime, irrésolu »). En effet, si le Prince a bonne réputation (Machiavel parle de « bienveillance populaire »), il ne craindra pas les conspirations internes ou externes. En revanche, la haine et le mépris ont été la cause de la ruine de grands Empereurs. Par la suite, dans le chapitre XX, Machiavel, en abordant la question de la nécessité des forteresses, déclare : « la meilleure citadelle qui soit, c'est de n'être point haï par le peuple ».

Commentaires