"Le règne des loisirs" de Huet et Saez Fiche de lecture by LOCDA

"Le règne des loisirs" de Huet et Saez
Analyse de l'ouvrage sociologique de Huet et Saez qui met en évidence l'importance des loisirs dans notre société.
№ 2851 | 1,000 mots | 0 sources | 2007 | FR
Publié le janv. 24, 2008 in Sociologie , Sport
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le mouvement des sciences sociales tend vers une différenciation toujours plus fine de ses objets. La place prise par le temps de loisir dans notre société par rapport au temps de travail s’affirme comme une des mutations majeures de notre époque, au point qu’on a pu parler d’une «civilisation des loisirs».
Les élus promeuvent le tourisme, l’image de la ville à partir de leur musée ou de leur équipe de football. Ils sont donc tentés de mesurer l’impact des services de loisirs à travers des critères commerciaux ou d’efficacité.
L’action sportive est l’apprentissage des valeurs collectives par le développement du corps, l’action culturelles promeut l’épanouissement personnel et l’accès démocratique aux grandes œuvres, la vie associative est une pédagogie du civisme.

Extrait du document:

Les municipalités ont créé des salles pour les arts martiaux qui se sont beaucoup développés dans les années 80 ; dans les années 90, elles créent des aménagement spécifiques pour les sports urbains en réponse à la vogue du skate et du roller. Les aménagements des friches en espace culturels se multiplient. Les activités sportives, longtemps cantonnées dans des équipements et des lieux spécifiques, ont envahi l’ensemble des espaces français, qu’il s’agisse des espaces publics, des villes, ou des espaces de nature.
Outre l’usage des installations, toujours plus nombreuses, qui leur sont destinées, les pratiquants se déploient sur les bords de mer, les rivières, les plans d’eau, les montagnes et la campagne. Cette sportification de la société a bénéficié de l’effet cumulé de plusieurs facteurs et notamment de l’augmentation du temps libre, du souci croissant de la forme physique et individuelle et de la fantastique publicité que les médias lui offrent.

Commentaires