"Le temps du Gouyat : L'enracinement socialiste dans le Puy-de-Dôme (1870-1914)" de Rousseau Guy Fiche de lecture

"Le temps du Gouyat : L'enracinement socialiste dans le Puy-de-Dôme (1870-1914)" de Rousseau Guy
Fiche de lecture sur "Le temps du Gouyat: L'enracinement socialiste dans le Puy-de-Dôme (1870-1914)" de Rousseau Guy portant sur l'originalité des adeptes du socialisme et de l'intrusion de cette nouvelle force politique dans le le Puy-de-Dôme.
№ 16044 | 5,305 mots | 0 sources | 2010
Publié le mai 23, 2010 in Histoire , Sciences Politiques
12,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

"Le temps du Gouyat: L'enracinement socialiste dans le Puy-de-Dôme (1870-1914)" de Rousseau Guy, Institut d'Etudes du Massif central, Clermont-Ferrand, 1991.
En France, le premier parti politique créé a été le Parti Radical, né en 1901 à la suite de la loi sur les associations. Pourtant, bien avant cette date, des courants d'opinions existent, des personnes s'unissent afin de mener des combats. Le socialisme en fait parti. Il connait dès 1870 dans le département du Puy-de-Dôme des adeptes, prêts à faire entendre leurs idées.
Guy Rousseau, dans son livre Le temps du gouyat L'enracinement socialiste dans le Puy-de-Dôme (1870-1914) essaie de nous faire découvrir l'originalité de ces adeptes du socialisme et explique comment se déroule progressivement l'intrusion de cette nouvelle force politique dans le département. Ce livre, résultant d'une thèse de troisième cycle effectuée par Guy Rousseau à l'Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, thèse soutenue le 29 novembre 1982, est publié en 1991. L'auteur est aujourd'hui professeur d'histoire-géographie dans le secondaire, au lycée Blaise Pascal de Clermont-Ferrand.

1. Un socialisme modéré pour pallier les difficultés d'intégration
2. Les dépositaires des idées socialistes : militants et organes de presse
3. Les formes d'actions des socialistes du Puy-de-Dôme

Extrait du document:

A priori donc, le Puy-de-Dôme n'apparait pas comme une base d'encrage possible pour le socialisme, il semble assez hostile à ses idées. Pourtant, il va réussir entre la guerre de 1870 et celle de 1914 à s'implanter durablement dans le département. Cela se fait à partir de centres précis où militantisme, luttes sociales et succès électoraux vont avoir lieu. C'est le cas dans certaines zones d'industrie. L'auteur en dénote 4 principalement. Tout d'abord le bassin de Thiers, principal centre industriel à la fin du XIXe siècle. La ville à quelques 5200 ouvriers en 1907, autant d'ouvrières et 18 000 si l'on englobe la région de Thiers. Evidemment, la coutellerie est une activité importante mais de multiples autres existent dans le bassin dans lequel fourmillent des dizaines de petites entreprises plus artisanales que modernes, avec de nombreux ouvriers qui travaillent à domicile, allant chercher du travail d'entreprise en entreprise, sans avoir réellement de patron.

Commentaires