"Les guettos du Gotha, au cœur de la grande bourgeoisie" de Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot Fiche de lecture by anyab

"Les guettos du Gotha, au cœur de la grande bourgeoisie" de Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot
Fiche de lecture sur l'ouvrage « Les guettos du Gotha, au cœur de la grande bourgeoisie » de Pinçon et Pinçon-Charlot montrant par quels moyens les hauts bourgeois assurent la pérennité de leur classe.
№ 30076 | 4,235 mots | 0 sources | 2013 | FR
Publié le sept. 30, 2013 in Sociologie , Questions Sociales
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le terme « gotha » se réfère à L'Almanach de Gotha, annuaire généalogique des maisons souveraines, seigneuriales et princières. Il est publié de 1763 à 1944 en Allemagne orientale, dans la ville éponyme. Le gotha est aujourd'hui la haute société, les familles de l'aristocratie et de la grande bourgeoisie.
Le terme « ghetto » n‘est ici pas anodin. Les auteurs souhaitent mettre en évidence le fait que les privilégiés fortunés, à travers la recherche systématique de la compagnie de leurs semblables, créent un apartheid inversé. Ils vivent en « banlieue » parisienne, dans un « ghetto » (pour riches »), dans un intense « communautarisme » (entre gens de même naissance), autant de termes habituellement associés à Saint Denis, Aubervilliers, Clichy-sous-Bois, mais jamais aux banlieues riches comme certaines communes des Hauts-de-Seine.

1. Contenu de l'ouvrage
2. Définition et particularités de cette classe: la haute bourgeoise
3. Des militants peu ordinaires
4. Espaces du pouvoir et recherche de l'entre-soi
5. La puissance des puissants sur la ville
6. Concurrences pour l'espace
7. Des intérêts convergents entre familles et pouvoirs publics

Extrait du document:

Le profit de l'appartenance à un cercle ou club est à usage interne: c'est au sein des classes dominantes que l'appartenance prend tout son sens et sa valeur. Dans les cercles, l'enjeu n'est pas une exhibition publique à l'adresse des classes moyennes ou populaires. Cette exhibition se fait déjà via le vêtement, le langage, les manières. La finalité d'un cercle est la création d'un lieu ou l'entre-soi est sans faille. L'appartenance à un cercle « qui compte » est nécessaire pour appartenir pleinement au « grand monde ». Les cercles les plus anciens se sont fondés autour d'une activité particulière. On peut citer en exemple l'élevage de chevaux et les courses pour le Jockey club, ou encore le tir aux pigeons pour le Cercle du Bois de Boulogne.

Commentaires