"Les principes du langage et de la musique selon la Cosmologie hindoue" - Daniélou Fiche de lecture by AnelOcK

"Les principes du langage et de la musique selon la Cosmologie hindoue" - Daniélou
Commentaire de texte sur l'article "Les Principes du Langage et de la Musique selon la Cosmologie Hindoue" de Daniélou qui expose avec un souci de clarté et d'authenticité, la vision hindoue du langage et de la musique.
№ 19818 | 2,645 mots | 1 source | 2010
Publié le sept. 13, 2010 in Anthropologie , Musique , Religion , Arts
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Alain, Daniélou né en 1907, non loin de Paris, est connu pour ses travaux indianistes et musicologiques. Son sujet de thèse sur la musique algérienne montre son intérêt déjà fort pour les musiques extra-européennes, mais de tous les pays du monde, c'est l'Inde pour qui il se passionne très vite. Il y multiplie vite ses séjours, et finit en 1937 par s'installer à Varanasi. Là, le guru Shivendranâth Basu lui enseignera durant six années l'art de la vina, l'hindi et le sanskrit. Quand il sera nommé directeur adjoint du Collège de Musique de l'Université Hindoue de Varanasi, il profitera de son temps pour collecter et recopier de nombreux manuscrits sanskrit relatifs à la théorie musicale, très développée dans la culture traditionnelle indienne. Sa route croise ensuite celle d'un samnyasin (homme bon et spirituellement élevé) qui l'initiera à l'hindouisme shivaïte. La spiritualité indienne fait désormais partie intégrante de lui-même.

Extrait du document:

L'ensemble des représentations du monde, tout ce qui le compose est rangé à une place spécifique, appartient à une catégorie particulière où se mêlent toutes sortes d'éléments, des sons aux couleurs, en passant par la forme, ou la perception. Tout cela semble former un grand réseau de connexion, qui vu dans son ensemble constitue l'Univers. Tout peut être ainsi mis en relation, les parallèles sont innombrables. C'est pour cela que les figures géométriques qui constituent les diagrammes sacrés (yantra) peuvent par exemple exprimer la même idée qu'une composition musicale. Bien évidement, les Hindoues n'ont pas effectué ces rapports de façon arbitraire.

Commentaires