« Les Rêveries du promeneur solitaire » de Jean-Jacques Rousseau Fiche de lecture

« Les Rêveries du promeneur solitaire » de Jean-Jacques Rousseau
Fiche de lecture de l'ouvrage « Les Rêveries du promeneur solitaire » de Jean-Jacques Rousseau qui retrace les points principaux de l'argumentation de Rousseau au travers de ses dix promenades.
№ 18449 | 2,790 mots | 0 sources | 2010
Publié le juil. 31, 2010 in Littérature , Philosophie
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Les Rêveries du promeneur solitaire est un livre de Rousseau écrit entre 1776 et 1778, paru en 1882, après la mort de Rousseau. La parution a eu lieu les deux années précédant la mort de Rousseau, majoritairement dans son château d'Ermenonville (Oise, Picardie). D'un naturel solitaire et quelque peu paranoïaque, Rousseau a choisi de s'exiler en ce lieu.

1. Rappel biographique
2. Première promenade
3. Seconde promenade
4. Troisième promenade
5. Quatrième promenade
6. Cinquième promenade
7. Sixième promenade
8. Septième promenade
9. Huitième promenade
10. Neuvième promenade
11. Dixième promenade

Extrait du document:

La première phrase de l'ouvrage est assez significative du ton de celui-ci. Rousseau écrit : « Me voici donc seul sur la terre, n'ayant plus de frère, de prochain, d'ami, de société que moi-même ». Il décrit ainsi la solitude auquel l'exil le force, et donne une dimension plutôt désespérée à sa condition.
Rousseau se demande ensuite ce qu'il serait sans les Hommes. Il compare l'exil qu'il subit à un mauvais rêve. Il estime qu'il n'a plus rien à craindre de la part de ses persécuteurs puisqu'ils ont déjà tout fait, puisque Rousseau a déjà tout subi de la part de ceux-ci. Il a compris leur complot et regarde les personnes à l'origine de celui-ci avec dédain.

Commentaires