"Médée" de Sénèque Fiche de lecture by haikey13

"Médée" de Sénèque
Fiche de lecture portant sur cette tragédie de Sénèque, qui analyse la tradition antique du mythe des Argonautes et de Médée.
№ 8592 | 4,675 mots | 0 sources | 2006
Publié le nov. 02, 2008 in Danse et Théâtre , Littérature
12,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Médée ne se présente jamais sous une forme figée : c'est un mythe en constante évolution. Entre le VIIIème et le Vème siècle avant JC, de nombreux textes portent sur Médée, mais celui d'Euripide, fait office de référence : Sénèque s'en est d'ailleurs inspiré.
Il donne au personnage de Médée toute sa dimension furieuse et inhumaine ; or, cette version du personnage n'a pas toujours été privilégiée.
Après Sénèque, le mythe continue d'évoluer, il inspire de nombreux écrivains, peintres, sculpteurs…
Pourquoi le mythe de Médée figure-t-il comme un des plus importants et récurrents thèmes développés par les artistes, et tout particulièrement les dramaturges ?

I. Le mythe de Médée

1) Définition du mythe
2. Le mythe des Argonautes
3. Interprétation et évolution du mythe des Argonautes

II. Médée, une héroïne tragique

1. Définition de la tragédie
2. Le nefas ou le rituel inverse
3. Une tragédie politique ?

III. Médée, un monstre théâtralisé

1. Le théâtre latin
2. Sur la scène
3. La parole

Extrait du document:

La pensée mythique n'est pas un stade révolu de la réflexion humaine. La pensée mythologique permet à l'homme de penser des définitions de l'humain et de l'inhumain. Ainsi, chaque être humain a besoin de mythes pour se connaître et pour sentir son appartenance à l'humanité. Selon Mircea Eliade, historien des religions et romancier roumain, dans son célèbre ouvrage Mythes et mythologie : «Le mythe raconte une histoire sacrée: il relate un événement qui a eu lieu dans le temps primordial, le temps fabuleux des commencements». Dans son «Dictionnaire des Mythes Littéraires», Brunel insiste quant à lui sur 3 fonctions du mythe : le mythe raconte, c'est un récit qui contient des actions (mytho (grec) : récit) ; le mythe explique, c'est toujours le récit d'une création, d'un phénomène physique ou scientifique (ou «pré-scientifique») de tentatives d'explications par les interventions divines ; et enfin le mythe révèle une présence divine : il a une fonction religieuse. Selon Michel Tournier, romancier du XX ème siècle : «Le mythe est une histoire fondamentale et universelle» («fondamentale» signifiant essentielle à toute expérience humaine, «universelle» signifiant valable pour n'importe qui, dans n'importe quelle société, dans n'importe quel temps et pour n'importe quel espace). On peut souligner une contradiction dans l'existence même du mythe : comment une histoire peut elle révéler un dieu et être valable pour quiconque ? L'histoire du mythe peut-elle expliquer cette contradiction ?

Commentaires