"Nietzsche, la volonté de puissance" de Pierre Montebello Fiche de lecture by illuvatar52

"Nietzsche, la volonté de puissance" de Pierre Montebello
Fiche de lecture de l'ouvrage de Montebello, qui présente la dernière philosophie de Nietzsche qui traite du concept de volonté de puissance à travers lequel il propose une solution à toutes les énigmes.
№ 3458 | 1,535 mots | 0 sources | 2008
Publié le févr. 13, 2008 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

« Et savez vous ce qu'est pour moi le « monde »? [...] Force partout, il est jeu des forces et onde des forces, à la fois un et multiple, s'accumulant ici tandis qu'il se réduit là-bas, une mer de forces agitées dont il est la propre tempête [...]
Point d'orgue de la pensée nietzschéenne, "La Volonté de Puissance", d'où sont extraites ces paroles, l'ouvrage peut-être le plus caractéristique de Friedrich Nietzsche, n'est pourtant pas un livre qui a été voulu comme tel par le philosophe, puisqu'il a été publié à titre posthume comme une compilation arbitraire de fragments de pensée et d'aphorismes du penseur par Heinrich Köselitz et Elisabeth Förster-Nietzsche.
Cette étude présente le travail de Pierre Montebello, qui est avant tout explicatif. Il cherche à nous faire saisir pleinement la volonté de puissance, de nous faire comprendre ce qu'elle est.
En surmontant les nombreux contresens ou impasses dans lesquels la pensée complexe de Nietzsche nous perd aisément, Pierre Montebello nous éclaire sur la nature essentielle de la volonté de puissance qui se présente comme une «ontologie de la relation».

Extrait du document:

Pierre Montebello commence en cherchant à soulever la première ambiguïté de la volonté de puissance à savoir si elle est « le devenir (l'entièreté du devenir) ou l'essence du devenir (le principe du devenir) ». En d'autres termes, la volonté de puissance est-elle être ou essence? Si Nietzsche considère tantôt la volonté de puissance comme être et tantôt comme essence de l'être c'est qu'elle est les deux à la fois. C'est que Nietzsche, comme nous l'explique Pierre Montebello, va au-delà de ce genre d'opposition, jugée archaïque. Il refuse toute confusion avec l'être des métaphysiciens qui suppose en pendant phénoménal. Si la vérité d'une chose se trouve dans son « apparence », pour reprendre la terminologie nietzschéenne, c'est dans la mesure où elle donne ainsi à voir l'expression de sa structure interne. La volonté de puissance est à la fois ce qui fonde toute chose, l'essence de toute chose et aussi, a fortiori, ce qui détermine son apparence, sa mouvance. C'est en cela que la volonté de puissance est à la fois devenir et essence du devenir, « apparence et structure génératrice de l'apparence .» « La volonté de puissance – nous dit Pierre Montebello- n'est pas seulement le devenir ou l'apparence mais ce qui est impliqué pour qu'il y ait devenir ou apparence. Elle n'est pas seulement l'être (le devenir) mais aussi l'essence de l'être. »
  • Exposé qui explique comment la vie de l'écrivain et voyageur Pierre Loti (1850-1923) s'est fait la voie d'expression privilégiée d'une prodigieuse ouverture sur le monde, l'orientalisme.
    № 20795 | 3,475 mots | 0 sources | 2010 | détails
    10,95 $US
    Ajouter au panier
  • Fiche de lecture de "La confiance et la puissance. Vertus sociales et prospérité économique" de Fukuyama se demandant comment la culture, élément a-rationnel, peut maximiser ou entraver la création de richesse dans un système éminemment rationnel.
    № 31469 | 3,130 mots | 0 sources | 2015 | CH | détails
    10,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation se demandant en quoi des fragilités structurelles de l'économie et de la société russes ainsi que le nouveau contexte international, font de la Russie une puissance incontestable mais néanmoins précaire.
    № 19444 | 1,970 mots | 0 sources | 2009 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires