"Pour une écologie citoyenne. Risques environnementaux, médiations et politiques publiques" de F. Hainard et M. Nedelcu Fiche de lecture

"Pour une écologie citoyenne. Risques environnementaux, médiations et politiques publiques" de F. Hainard et M. Nedelcu
Fiche de lecture du livre "Pour une écologie citoyenne. Risques environnementaux, médiations et politiques publiques" de Hainard et Nedelcu portant sur l'argument développé par les auteurs pour que l'on parvienne à une écologie citoyenne et respectueuse.
№ 28361 | 2,400 mots | 0 sources | 2012 | FR
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Mihaela Nedelcu est une jeune diplômée de l'Université de Neufchâtel. Sa thèse sur la migration Roumaine est acceptée en 2008 et son directeur de thèse n'est autre que François Hainard, le co-auteur de ce livre dont je présente la fiche de lecture. Il est directeur de l'institut de sociologie de l'Université de Neufchâtel ce qui explique la grande par que tient la sociologie dans cet ouvrage.
Cet ouvrage est donc un essaie collectif écrit par deux auteurs et qui apportent deux visions complémentaires. Alors que Mihaela Nedelcu tentera de donner des explications concrètes par ses études de terrains et l'interrogation de citoyens, François Hainard apporte lui les explications théoriques et sociologiques qui régissent tous les comportements face à la question environnementale.

1. Dans la première partie, ce qui retiendra le plus mon attention est la sociologie du risque et la mise en évidence d'un changement de paradigme dans la gestion de la question environnementale
2. Dans une deuxième partie, l'ouvrage tente de démontrer que le rapport biodiversité-sécurité et le rapport le plus moteur et le plus explicatif des rapports entretenus entre les Hommes et la Nature
3. Dans la troisième partie les auteurs abordent la notion de gestion de cet enjeux environnemental que représentent les zones alluviales
4. Dans la quatrième et dernière partie de l'ouvrage, les auteurs s'attachent à développer des cas précis comme celui de Pascoletto et déterminer ce qu'ils appellent des itinéraires d'apprentissage collectifs

Extrait du document:

Après avoir différenciées et énumérées différentes contraintes, les acteurs tentent de mettre en lumière les confrontations d'intérêts contrastés dans le rapport au traitement des problèmes environnementaux. Ainsi, la logique sécuritaire qui vise à la protection des biens et des vies humaines peut se rapprocher de la conception marchande qui ne voit en la Nature qu'un utilisation économique. Les deux logiques peuvent être rapprochées en ce qu'elles entendent contrôler la Nature. Cependant elles s'opposent à la logique dite du « bien être » qui voit en la Nature des qualités « non utilisatrices ». De même qu'elles s'opposent à la logique volontariste selon laquelle une prise de conscience de chacun doit se réaliser pour que des pratiques respectueuses de la Nature se mettent en place.

Commentaires