"Sous le soleil de Satan" de Georges Bernanos Fiche de lecture by Prescillia

"Sous le soleil de Satan" de Georges Bernanos
Fiche de lecture portant sur l'ouvrage de Bernanos qui analyse les conséquences du péché, à savoir la solitude et l'enfermement, le désespoir et le rejet.
№ 12170 | 4,035 mots | 0 sources | 2009
Publié le août 02, 2009 in Littérature , Religion
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

"Sous le soleil de Satan", oeuvre du "plus grand écrivain de son temps" selon André Malraux -à savoir Georges Bernanos- est publié en 1926. Cette œuvre résolument polémique entame une guerre plus philosophique et politique sur un fond marqué de catholicisme.
L'auteur traduit son angoisse originelle par cette lutte du Bien et du Mal qui sévit dans le roman. Voici l'une de ses premières originalités : Satan et l'Enfer ne sont pas, habituellement, des thèmes littéraires pour un chrétien.
La composition inédite de "Sous le soleil de Satan" est d'ores et déjà révélatrice mais il rejoint tout de même le "roman traditionnel" sur quelques points. Cependant, le lien qui est établi entre l'imaginaire et le réel reste prépondérant.

Extrait du document:

Gaetan Picon se propose de nous délivrer son point de vue dans la préface des Oeuvres romanesques de Bernanos en 1961 : "Peut-être le roman de Bernanos est-il un dernier refuge pour quelques-unes des vertus aujourd'hui sans emploi du grand roman traditionnel. Par la puissance, la diversité, l'excès même de ses incarnations, il semble se référer à une étendue de l'imagination ou de l'observation débordant infiniment l'expérience et l'identité du narrateur. Nous voyons ces prêtres, ces saints, ces criminels que leur créateur n'a pas été, qui ont une tout autre présence physique, nous assistons à des scènes forcenées que sa vie n'a pas connues. Le vieux romanesque ne reçoit-il pas ici l'une de ses dernières expressions authentiques, le vieux romanesque qui fait mouvoir sur le mur de l'imaginaire l'ombre démesurée du réel".

Commentaires